Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Futilités

Isabel-Hickmann-para-rev.-s.n-por-Paulo-Vainer-12.jpg

On a beau dire, je crois que pour plus des 3/4 de mes contemporains, parler des femmes aux cheveux courts demeurera sinon un sujet mystérieux, du moins un sujet d'une futilité incalculable. Évidemment, partant de là on finit par considérer que les seuls thèmes qui méritent qu'on y consacre un peu de notre neurone seraient ... je sais pas moi, les grands problèmes de notre monde comme le Concours de l'Eurovision, le vocabulaire de Franck Ribéry ou le charisme légendaire de l'homme de beurre... Mais je médis...

Pourtant, depuis que je m'y intéresse, je sais bien que le sujet n'est pas anodin. Sans parler de la recherche esthétique qui préoccupe chaque jour les femmes de 10 à 90 ans ( oui avant on s'en fout un peu et après c'est beaucoup plus aléatoire- mais il y a toujours des exceptions ) et ce n'est déjà pas rien, il faut considérer que se couper les cheveux remet en cause bien des choses, qu'on en soit conscient ou pas. Bon déjà il y a cette histoire d'image. Il n'y a qu'à voir les commentaires suscités par un changement de coiffure autour de nous pour se rendre compte que quelques fois notre propre allure ne nous appartient plus. Tout le monde a toujours quelque chose à dire sur notre image. A la fin c'est peut être ça qui contraint, qui empêche certaines de faire ce qui leur plairait vraiment... ?

Mais il y a surtout ce changement intérieur. Oui oui, un vrai bouleversement en fait. Lorsque d'une allure moyenne, pour ne pas dire banale, on passe à un style personnel, une image qui nous reflète, une envie assouvie. Lorsqu'on a résolument dégagé ses oreilles, son visage, lorsqu'on a décidé d'avoir la nuque rasée et que ce nouveau soi même nous révèle, qu'on sourit aux quelques frissons que procurent une caresse sur le cou, qu'on parvient à s'ébourriffer avec bonheur et qu'on se sent capable de conquérir le monde... Oui bien sûr... à part ça c'est plutôt futile comme sujet.

 

 

Photo: Isabel Hickmann par Paulo Vainer

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

mllelili 29/05/2013 10:06

"Mais il y a surtout ce changement intérieur". C'est ça qui est assez fou que quelque chose d'aussi futile qu'une coupe de cheveux puisse avoir un impact pareil. J'ai fait un pas de plus en passant
à une coupe avec les côtés tondus, voir le passage de la tondeuse a fait battre mon coeur, entre trouille et fascination, et alors que je ne suis pas sûre que ce soit la coupe qui m'aille le mieux
j'ai ressenti une vraie bouffée de confiance et de sérénité, comme si le fait d'avoir osé aller un peu plus loin m'avait rendue intérieurement plus forte.... A écrire c'est un peu idiot, à vivre
c'est très chouette :)

jeaneg 29/05/2013 14:42



Je ne trouve pas ça du tout idiot de l'écrire, au contraire. Merci MlleLilli 



Fabymary POPPINS 28/05/2013 17:39

tu me fais marcher, tu sais bien que c'est ce qu'il se disait

jeaneg 28/05/2013 17:45







caro 28/05/2013 12:11

I don’t know if this is wrong, but it’s encrypt into my miiind..I don’t know if this is love, but I think it’s worth a tryyy... Je sens que ce morceau fera ma journée merci o/

jeaneg 28/05/2013 12:20



 C'est toujours ça


 



Fabymary POPPINS 28/05/2013 11:36

je suis tout à fait d'accord avec toi et sans dire que un coup de ciseau change la face du monde, pas plus que le nez de cleopatre l'ait changé, faut bien dire que ça change beaucoup de choses de
se couper les cheveux et surtout que ça permet de se trouver ou de se retrouver.

jeaneg 28/05/2013 12:21



Le nez de qui?