Frida s'est tu

Publié le 4 Mars 2010

170184679_14d33fe2c5.jpg
Au lieu de me fournir des clés pour naviguer plus facilement dans ma vie, voilà que je me retrouvais avec une psy sur les bras, ses problèmes s'ajoutant aux miens. Aussi désirable fût-elle, je n'avais pas envie, finalement, de devenir le jouet sexuel de Frida la prussienne. L'expérience avait été délicieuse, et même vraiment délicieuse, mais il fallait remettre les pieds sur terre et envisager les choses avec plus de radicalité. J'étais donc décidé à mettre fin à cette relation tout comme à l'analyse, profitant mesquinement de la confusion des genres pour gratter les derniers honoraires.
Ma Psy- " Mais bourgois? Che zuis zure ke nous bourrions eksblorer dellement te tomaines enkore...
Moi- Non Dok, c'est fini! Je ne veux pas tenir ce rôle dans ton jeu. Je sais que tu vis avec une jeune femme, à qui tu caches notre relation...Enfin, est ce vraiment une relation? Je dirais plutôt que je te sers de casse-croûte, le jeudi matin.
Ma Psy- Allons, allons...Il vaut lacher brize. Che ne de konzitère bas tu dout komme ein kaze-kroude komme du tis, maiz au kondraire komme ein komplize, la zeule berzonne ki kombrenne fraiment...
Moi- Et ton amie, tu y penses à ton amie?
Ma Psy- Rhoooo...Maiz keske du beux êdre fieux cheu...Laora est cheune pelle et nous ne zommes bas mariées. Nous zommes amies, nous fifons enzemple et nous paizons ya! So what?
Moi-...................
Ma Psy- T'ailleurs che feux ke du vazes za konnaizance. Zi zi zi, ch'inzizte
Moi- ..Tu crois? ( Mais bon sang d'bois!!! Comment est ce que je fais pour être si faible?)

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :