Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Frida s'énerve - la suite

Frida-2.jpg

Elle crie, elle tempête, en allemand bien sûr et moi j'ai l'impression de flotter comme un oriflamme derrière elle. On dévale le boulevard, on tourne sur l'avenue, on s'engouffre dans ce que je crois être une bouche de métro, mais au lieu de ça je me retrouve avec ma teutone dans une sorte de grand hangar, partagé en alvéoles, genre studio de cinéma. Et là...

Frida s'arrête enfin et me plante devant elle. 

Ma Psy " Alors fraiment tu crois que tu es quéri? Et tu imachines peut être aussi que toutes ces choses n'ont pas existées, que rien de ce qui se trouve ici n'est jamais arrivé? Teufel! Mais oufre les yeux!"

J'allais répliquer, argumenter, défendre mon point de vue, mais je me souviens que ma main est venue envelopper mon menton et je suis resté bouche bée. Là au fond, 5 femmes  s'avançaient vers nous, je croyais reconnaitre Vera Miles, Silvana Mangano et Jeanne Moreau, vêtues en hommes avec leurs Sten à la main. Mais en m'approchant, juste à ma droite j'ai vu soudain un énorme rocher sous un pin et adossés là, Gary Cooper qui caressait amoureusement les cheveux courts d'Ingrid Bergman. Bon sang! Frida me poussait vers un couloir et quelques mètres plus loin nous avons débouché dans une grande salle où des religieuses étaient affairées autour de... Audrey Hepburn, coupant ses magnifiques cheveux bruns. Et puis Jean Seberg en armure discutant avec Milla Jovovich, Demi Moore en t-shirt blanc passant la main sur sa boule à zéro... Et puis le petit garçon du "Vieil homme et l'enfant" avec sa maîtresse d'école terrifiante, tondeuse à la main, et d'autres religieuses et d'autres militaires, Jane Eyre aussi et cette jeune fille trainée par son père comme je l'étais un instant plus tôt par Frida, qui entrait dans ce vieux salon de coiffure... Et ce petit garçon au milieu de toutes ces femmes qui papotaient sans même le voir, tripotant ses cheveux et parlant de lui sans lui adresser la parole.

J'ai eu un énorme tremblement, un frisson gigantesque, je me sentais affolé et j'ai crié!

Ma Psy " - Humm... Je feux bien que tu viennes finir tes nuits zur mon kanapé, mais tu n'es pas obliché de hurler...

Moi - Oooooh mon dieu! Frid.... Je... Un cauchemar terrible... Est ce que je t'ai dit que j'étais guéri? Non hein? Je n'ai pas dit ça n'est ce pas?

Ma Psy - Nein, tu ne l'as pas dis. Et même si tu l'afais dit, je ne t'aurais pas gru. 

 

Photo: extrait du film "Naslednica po pryamoy" - 1982

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Flo 18/05/2013 16:58

Haha en voilà une surprise ! : D

jeaneg 18/05/2013 17:00



Ahaha.. J'en ai une autre pour toi...



caro 17/05/2013 17:59

J'm'amuse à lire Frida à haute voix et j'ai l'impression de choper l'accent ahah..je soooors

jeaneg 18/05/2013 00:56



 Ya wunderbach!