Frida renait

Publié le 20 Mai 2010

Ce que je craignais est arrivé. Après ces "préliminaires" verbaux, Frida et Laora sont rapidement entrées dans le vif du sujet, m'entrainant dans un délire orgiaque dont je n'avais pas le souvenir. Dans un bref sursaut de clairvoyance je me suis demandé jusqu'où pouvait mener la psychanalise et adressé des voeux pour la mémoire de Sigmund Freud, à l'adresse de Ste Anne, comme il se doit.

Finalement, au bout de ce weekend de luxure, les choses se retrouvèrent bizarrement et heureusement, dans le même état. Enfin, c'est ce que je croyais. Ce matin, retrouvant ma psy dans son rôle éponyme, j'avais un peu de mal à me Eve.jpgconcentrer sur un quelconque travail personnel.

Ma Psy "- Hey darling du zais koi? Che grois ke da bedide jérie va ze kouber les jefeux...

Moi - Nooon?

Ma Psy - Ziii!

Moi - Et qu'est ce qui te fait dire ça?

Ma Psy - Elle m'akombagne temain jez le goiveur...

Moi - Pas possible? C'est toi qui l'as convaincue? Tu as menacé de tuer son canari ou quoi?

Ma Psy - Was? Kanari? Nein nein... Elle m'agombagne chusde bour foir. Elle m'a tit ke zela l'ekzidait peaukoupe.

Mais zi du feux che m'arranche afec le goiveur et on la licode zur le vaudeuil bour lui vaire ein klein koupe...

Moi - ...Mais ça va pas non! Frida, tu m'inquiètes vraiment parfois tu sais...

Ma Psy - Ach... Maiiiis non che blaizande. Ahahaha"

Malgré tout, je voyais bien que son oeil brillait d'un éclat pervers, et ce rire gutural avait tout pour me faire penser à une sorte de Mengele féminin, à cet instant.

En retrouvant Laora j'étais presque inquiét à l'idée qu'elle me confirme l'intuition qu'avait Frida à propos de ses cheveux. Comble du paradoxe, je me sentais prét à plaider pour ses cheveux longs...

 

 

 

Model: Eve Salvail

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0
Commenter cet article

bizzie 20/05/2010 18:49


Quelle diablesse c'te Frida !


jeaneg 20/05/2010 19:06



Voilà, c'est ça! C'est le Diable