Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Frida met les pieds dans le plat

100_1144.jpg

A peine arrivée, la prussienne a transformé ce qui aurait pu être un moment intime intense, voir se prolonger dans la sensualité et le stupre, en une mise en scène tendance sado-maso, dont le dialogue était particulièrement réhaussé par son accent rauque et guttural.

Elle enveloppa le corps nu de Laora d'un drap blanc, noyant complètement la chair et ne laissant apparaitre que la tête. D'une main ferme elle saisi le menton, relevant le visage de l'italienne, et fit une moue en inspectant la coupe

Ma Psy " - Il vaut kouber blus gourt et pien me razer zede bedide. Allons ne vait bas t'hisdoire et paize pien la dêde".

J'ai senti que cette comèdie avait un impact sur la florentine dont la respiration se fit plus saccadée et le souffle court. Je me pliais à ses directives et repris la tondeuse. La coupe était pratiquement achevée, les côtés et la nuque mis à blanc et se fondant en un dégradé qui laissait à peine moins d'un centimétre sur le sommet. Cependant je continaus à passer l'appareil vibrant sur la tête de la toscane qui, les yeux fermés, semblait dans une sorte de transe. Sans doute l'assaut de souvenirs et de sensations venus de l'enfance et de ces moments douloureux où son père l'obligeait à ce style de coupe, plutôt sévère pour une jeune fille.

Soudain d'une main un peu tremblante Laora arrêta mon geste et de son autre main saisie celle de Frida qui avait fini par se taire. Le silence devint assourdissant. Lentement l'italienne releva la tête et un sourire un peu baigné de larmes éclaira son visage. Elle colla nos deux mains sur chacune de ses joues et les embrassa avant de nous attirer vers elle. J'avais l'impression de voir Lazare se relever de son grabat et me sentais l'âme d'un exorciste qui vient de ramener à lui une proie de Satan. Très exaltant!

L'émotion apaisée, Laora s'empressa de nous déshabiller Frida et moi et nous entraîna en urgence dans la chambre...

 

Photo: Eric Tarpon

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

bizzie 10/03/2011 10:21


Deux ;) comme papa ^^


jeaneg 10/03/2011 10:46



Pfffft! 'reusement que j'te connais...



bizzie 10/03/2011 10:08


Huuum...c'est bien lalouve qu'on aperçoit sur c'te photo...nan ?! ;)


jeaneg 10/03/2011 10:20



Mais oui! Tu as l'oeil



lemodrop 09/03/2011 19:46


Un moment décisif et plutôt intense...


jeaneg 10/03/2011 08:42



Oui, mine de rien