Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Frida a un peu exagéré

FSSitôt la nouvelle apprise, je n'avais de cesse de voir la nouvelle tête de mon italienne adorée.

Chemin faisant je me rendais compte à quel point mon discernement était altéré. Moi qui partout, claironnais haut et fort que l'apparence capillaire n'était pas autre chose qu'un accessoire éphémère, qu'il appartenait à chacun'(e) de profiter de cette chance de pouvoir modifier son allure sans préjudice, je me sentais désemparé à l'idée de retrouver ma toscane tondue comme me l'avait annoncé Frida.

A peine arrivé à l'appartement, Laora se jeta à mon cou et effouit sa tête au creux de mon épaule.

Moi -" Laora, ma petite gazelle des Dolomites, qu'est ce qui t'arrive?

Laora - Cherido, jé sé tou m'en veux no?"

Loin d'avoir du ressentiment, j'étais plutôt soulagé de constater que la belle était loin d'être ratiboisée comme le prétentait ma teutonne doctoresse qui sur ce coup là devait confondre Freud et Goebbels. Au contraire, je retrouvais la douce et chaleureuse brillance des mèches brunes qui masquaient son regard.

Moi - " Mais bon sang, Frida m'avait dit qu'elle t'avait tondue...

Laora - Si, c'est même moi che jé l'ai voulou, avé la machina elle a tondoue les côtés, la nouque, ma pas trop. Il y avait beaucoup des chéveux par terre, creda mi. On était toutes les dué comme des folles. très très essitées. J'ai adoré cé moment...Et tou n'étais pas là darling...

Moi - Oui ben merci de tourner le couteau dans la plaie...

Laora - Ché?

Moi - Non rien...Mais dis moi c'est pas mal quand même elle s'est plutôt bien débrouillée comme coiffeuse.

Laora - Ma no! C'était affreux. Dépouis jé souis allé chez lé barbièré qui ma fait la coupe molto béné, j'adooooore. Et tou dis quoi?

Moi - Moi? Ben franchement...J'avais peur, j'aime tellement tes cheveux...Et puis tu es tellement radieuse, je... Enfin tu es...Ce mélange de longueur et de très ras...Ca me..." Je lui aurais bien dis que j'avais envie de la prendre là tout de suite sur la carpette de l'entrée, mais avant cela je me rendais compte que moi même j'avais été victime d'un sale préjugé, et cela me rendait un poil mal à l'aise.

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Pauline 09/03/2011 19:49


quel préjugé?
j'ai pas compris là...


jeaneg 10/03/2011 08:45



Peut être que le mot est mal choisi? Cette peur qu'il a eu de la voir tondue l'a fait retomber parmi tout ceux qui s'imagine que cela renvoit à des images de maladie, d'exclusion, de moeurs mal
acceptées ou d'extrêmisme. Ou simplement la tristesse de perdre cet objet de désir que pouvait être les cheveux longs de Laora.. Que sais-je?



Fred 05/11/2010 21:47


Juste un petit mot pour te souhaiter un bon we !


jeaneg 05/11/2010 22:06



Oh merci Fred, ça me fait plaisir... Bon weekend toi aussi.