Féminin, masculin... universel(le)

Publié le 3 Septembre 2012

Catherine.jpg

Quelle chance tout de même, de pouvoir, juste avec l'apparence, se jouer des genres...

Quelle chance d'avoir assez de grâce et de goût pour ne pas entrer dans un camp plus qu'un autre...

Pourtant je sais bien, qu'éternel insatisfait, l'humain a du mal à se contenter des cartes qu'on lui distribue. La foule lui clame qu'elle est jolie et qu'il est temps d'abandonner ses oripeaux de garçon. Mais elle continue à couper ses cheveux, toujours plus courts et à porter des jeans d'homme. Et sans cesse elle se demande comment elle peut avancer quand les garçons l'imaginent hors de portée et qu'elle éconduit pourtant les filles qui la regardent d'amour... 

Est ce que tout autour de nous serait si formel qu'on ne puisse imaginer cet androgyne comme un être parfait, sorte de donneur universel, conjuguant la grâce féminine au style masculin? Et puis comment croire un instant qu'une femme puisse, d'un coup de ciseaux magique, être un homme parce qu'elle coupe ses cheveux très courts, sinon en l'imaginant... 

Ainsi cette silhouette devant moi à la coupe qui dégage si parfaitement la nuque pourrait être selon, celle d'un beau garçon ou d'une jolie femme. Comment savoir, sinon en explorant son âme plutôt que son écorce?

 

Photo: Catherine D.L

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article