Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Facile à dire

heather-burton.jpg

Qu'est ce que les gens croient? Qu'il suffit de vouloir, qu'il faut prendre du recul, relativiser les choses, "lâcher prise"? C'est facile pour beaucoup, c'est vrai, mais tellement compliqué pour d'autres. Peut être même que certain(e)s passent leur vie entière à chercher qui ils ou elles sont vraiment? Être soi même, vaste programme. A l'intérieur, à l'extérieur, le paysage change et on a parfois du mal à conjuguer les deux. On se fantasme, on imagine sa vie, ce qu'on est, ce que l'on voudrait être, mais au dehors cela ne se voit pas, le simbleautage ne se fait pas...

Pire encore quand on s'illusionne sur ce que les autres pourraient penser de nous si nous étions comme nous voudrions être. Oui c'est un peu alambiqué, mais cette pression que nous fabriquons nous même ou à qui nous donnons tant d'importance est bien là finalement. On voudrait volontiers être une personne extraordinaire mais il ne faudrait pas pour autant sortir du cadre, ni trop se faire remarquer. Absurde!

C'est toujours le premier pas qui est le plus dur à accomplir et puis une fois le cap franchi c'est comme cette première fois où vous êtes au volant de votre voiture, seul(e) sans personne pour vous dire quoi faire. Vous avez enfin les commandes. Pur bonheur.

Il y a chez certain(e)s une émotion semblable au moment où l'image que l'on a fabriqué pour eux se déchire. On la voulait fille mais elle est garçon au fond, on le rêvait dans les pas de son père et le voilà sensible et délicat comme une fille. Pour jouer la partie il faut accepter son jeu... Mais personne n'a dit que c'était facile.

 

Photo: Lucas Passmore

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

bérengère 12/06/2013 12:11

"relativiser".."lâcher prise"..
Voilà bien des expressions qui m'insupportent, tellement elles sont galvaudées, tellement je les ai entendues!!Bouhh!!
Pour se connaitre soi-même,il faut oser et accepter de tout bouleverser en soi(et s'affranchir de "l'image que l'on a fabriquée pour les autres") Comme si tout ce que nous pensions être n'était
pas. Cela a quelque chose d'exaltant, mais aussi effrayant. La difficulté est là. Aller vers l'inconnu (un connu?!),vers ce que nous sommes profondément.En faisant cela, je pense que "l'exterieur",
notre apparence(une coupe de cheveux,des tenues vestimentaires..) s'en ressentent obligatoirement.
Et ce n'est pas forcémment l'âge et les expériences qui font que l'on y parvient, Fabymary popins. Il existe une multitude de personnes,qui,au soir de leur vie, sont passées à côté d'elles-même
sans seulement s'en rendre compte...

jeaneg 12/06/2013 12:42



Là je comprends bien par contre... 


Mais je pense au contraire que se "glisser" dans la peau de ce que l'on voudrait être aide parfois à le devenir, même si c'est vrai aussi, comme tu le dis, que la transformation de l'intérieur
provoquera ineluctablement le changement de l'extérieur...


Belle et triste conclusion



Fabymary POPPINS 12/06/2013 12:08

super alors et tu fais bien de me le dire quand ce n'est pas clair.

Fabymary POPPINS 12/06/2013 07:13

en résumé je voulais dire que l'on cherche à se comprendre , à savoir qui on est souvent pendant des années, on s'accepte pas facilement.

Il faut arriver en quelque sorte à s'apprivoiser et c'est pas facile mais pour certains d'entre nous avec l'âge et les expériences on finit par y arriver.

C'est plus clair là?

jeaneg 12/06/2013 09:49



Ah ben carrément oui!



Fabymary POPPINS 11/06/2013 16:42

par contre dans ton texte ou tu évoques l'homosexualité et la différence là en effet le chemin est encore plus long car il y a tant de parasites extérieurs, les mentalités évoluent mais si
lentement.

Fabymary POPPINS 11/06/2013 16:40

interessant ce que tu écris là et ne penses tu pas que en vieillissant à défaut de devenir sages.

Sage c'est être ennuyeux on va plus à l'essentiel et on s'en approche de celà. On lâche en effet plus prise et on se connait mieux on s'accepte mieux, moi c'est le cas en te lisant j'en ai pris
conscience.

jeaneg 11/06/2013 23:37



Je suis pas sûr de bien comprendre... Il manque des mots non?