Explication de gravure

Publié le 20 Septembre 2013

Friedmann-Hauss.jpg

J'en connais qui dans un total abandon s'en remettent en toute confiance à leur coiffeuse et une fois par mois confient leur chevelure à l'expertise de la professionnelle, les yeux fermés. Les habitudes sont prises, la trame est posée, le style avéré. L'essentiel c'est que cela soit court et propre.

Par contre, j'en connais d'autres pour qui chaque rendez vous est une nouvelle aventure... Parce qu'il s'agit d'être originale, innovante de trouver LE détail qui va changer l'allure ou lui donner encore plus de caractère. Alors selon la coupe il s'agit de bien se faire comprendre dès le départ et d'être attentive au déroulement des opérations...

Cela demande une grande adresse de language qui se nourit d'un vocabulaire imagé et sensuel. On parle de texture, on veut que la nuque soit comme du velours, que le dégradé soit fondu de façon presque imperceptible. Il faut expliquer comment on désire que cette patte soit "effacée", comment on veut que cela parte de zéro pour aller jusqu'à 4, 5 ou 6 ou plus encore mais pas trop rapidement pour que l'ensemble soit harmonieux. Tout se joue au millimétre, le dessus plus court oui, mais à peine, une erreur serait fatale, la frange relevée mais si on la laisse tomber il ne faut pas l'avoir dans les yeux, le tour d'oreille pas trop net mais quand même bien dégagé...

On frôle les caprices de diva, mais pourtant je comprend mieux que personne qu'il leur faille aller au bout de leur envie, de leur désir d'être exactement celles qu'elles sont à l'intérieur et retrouver aussi cette délicieuse sensation, cet excitant toucher lorsqu'on glisse les doigts à travers des cheveux soyeux et vivants, que l'on caresse ce velours qui couvre la nuque, que l'on empoigne cette masse pour la modeler à son goût... ou qu'on laisse l'être aimé le faire pour nous.

 

Photo: Friedmann Hauss - ELLE 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article

Vicky Garcia 20/09/2013 14:49

Tu as fait une bonne description.
Et ici je vous laisse un article apparu dans le journal " El Pais" mais c'est en espagnol.
"El corte de pelo de las valientes"
http://smoda.elpais.com/articulos/gggggg/3868

jeaneg 20/09/2013 15:14



http://smoda.elpais.com/articulos/gggggg/3868


Merci Vicky