En ce temps là

Publié le 6 Juin 2012

tumblr_lr17lxrflk1qzbng1o1_1280.jpg

Perdu dans les affres d'une mortelle soirée d'ennui, je me suis intéressé à un programme racontant très pédagogiquement le fonctionnement de l'antique cité de Sparte. Totalement dédier à la fonction guerrière, le mâle spartiate est élevé dans une culture violente et disciplinée dont aujourd'hui encore son nom est synonyme. Si l'homme était un soldat expert, la femme de Sparte n'en était pas pour autant réduite à une fonction matérielle. Au contraire disent les historiens, elle était le socle, la matrice de la cité, toute aussi forte moralement que le guerrier et dévolue au développement démographique et social du puissant état.

Ce qui a surpris mon esprit d'occidental moderne fut d'apprendre que l'homosexualité était quasiment une règle, les jeunes hommes très tôt enlevés à leur mère pour être "dressés" comme des guerriers n'avaient que très peu de contacts, avant le mariage, avec les femmes. A tel point que, la veille des noces, la future épouse devait être "défeminisée" afin de ne pas trop perturber la libido masculine habituée aux pratiques homo. Ainsi la jeune fille avait la tête rasée, ce qui pouvait, dans la fièvre d'une nuit de noce, donner l'illusion qu'elle était un garçon.

L'anecdote m'a parut un peu tirée par les cheveux, même révélée par un vieux monsieur poussiéreux et savant, mais finalement je ne pouvais que m'en remttre à la Science et l'admettre.  D'ailleurs pour tout dire l'idée me plaît assez. 

Je crois hélas que je n'aurais pas pu compter sur ma professeur de grec ancien pour me révéler de tels détails de la vie courante, 400 ans avant JC. Dommage...

 

Modèle: Saskia de Brauw

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :