Désir obscur

Publié le 29 Octobre 2010

Omie.jpg

 

Sa main tiède parcourait délicatement les épaules, la nuque. Avec le revers il remontait doucement sur les cheveux tondus. Puis revenait à leur naissance, suivant le sens de l'implantation...C'était un sentiment trouble, nouveau pour lui. Il s'était imaginé toujours que les cheveux très courts étaient fait pour les garçons. Et là, avec sensualité, il découvrait cette femme qu'il aimait, et ne savait plus trop comment considérer cette ambiguité qui lui sautait au visage. La volupté de découvrir, débarrassée de son écrin, une pierre précieuse, ou le plaisir de trouver l'amande mûre que la coque dure protégeait. Peut être aussi le sentiment de séduire un éphèbe? Une expérience nouvelle sans conséquence et sans risque...Jouer avec son genre n'est pas un péché. La caresse l'a excitée elle aussi. Elle devine son trouble, n'offre que son dos et se laisse embrasser comme un amant...

 

Photo: Omie by Earl Piggott-Smith

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article