Debout là d'dans

Publié le 15 Août 2011

ladies-in-line-2.jpg

ladies-in-line1.jpg

ladies-in-line-4.jpg

ladies-in-line-5.jpgBon, cette fascination pour les femmes en uniforme, je ne sais pas trop d'où ça vient. Il faudrait en parler à Frida. Encore que, j'ai bien quelques pistes, parce que bien sur, les femmes en uniforme me fascinent, à condition qu'elles aient les cheveux courts, évidemment. 

D'ailleurs en parlant de ça, j'ai regardé l'autre jour un doc concernant l'Armée néozélandaise et en particulier, l'incorporation des recrues féminines. Rien de très nouveau, comme dans toutes les armées anglo-saxonnes le modèle reste très british ou très us. Et comme dans toutes les armées "occidentales" les recrues féminines ne sont pas tenues d'avoir les cheveux courts...

Cependant, rigueur et discipline imposent un code de la coiffure très stricte, au moins dans cette période d'incorporation. Contrairement à l'idée généralement répandue, le passage chez le coiffeur des jeunes recrues n'est pas lié à des contingences hygiéniques ou pratiques, ce qui pouvait être vrai au début du XX°siècle... Non. Il s'agit plutôt d'un véritable passage, de l'état de civil(e) à celui de soldat. Et pour "construire" un soldat, il faut le dépouiller de tout, le mettre en pièce détachées pour mieux le "restructurer". Et la tonte systématique des jeunes hommes n'a aujourd'hui d'autre but que d'effacer leur personnalité pour les réduire tous à la même "matière" prête à entrer dans le moule.

Une telle méthode pour les femmes serait, et à été, jugée trop brutale. Certaines écoles militaires US s'y sont essayées mais ont rapidement fait marche arrière pour en arriver au compromis qui prévaut aujourd'hui.

Le standard impose que le visage soit dégagé et la coiffure sans fantaisie. Donc, les cheveux longs doivent etre attachés serrés dans un chignon situé sur l'occiput et les cheveux courts ne doivent pas toucher la partie supérieure du col de la chemise... Dit comme ça, c'est plutot simple.

En réalité une certaine pression est exercée sur les recrues et pour certaines d'entre elles, se retrouver sur le siège du coiffeur représente un vrai soulagement. Et pour d'autres c'est un petit drame... Parce qu'évidemment tout cela est laissé à l'appréciation de l'instructeur, omnipotent, qui peut meme décider que la blondinette aux cheveux courts a une coupe un peu fantaisie et la renvoyer chez le coiffeur pour "égaliser" tout ça, elle qui était si fière de son allure... Un dur chemin.

Source

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :