Dans le regard de Delphine

Publié le 11 Novembre 2009

C'est une femme aux cheveux courts. Dans l'âme, dans les tripes. On ne peut pas l'imaginer autrement, même si elle tente parfois quelques longueurs avec ses boucles brunes, ciseaux et tondeuse ne sont jamais loin...Et c'est toujours délicieux de la redécouvrir à chaque fois que l'envie la saisie et qu'elle retaille sa chevelure. Parce que pour tout vous dire, Delf coupe elle-même ses cheveux. Et pas simplement quelques "retouches" entre deux rendez vous chez le coiffeur, non! Delf ne va pas chez le coiffeur. Le coiffeur c'est elle. Et c'est bluffant. Moi qui suis toujours attentif à la manière dont ces choses sont faites, je suis plein d'admiration et de respect. Pas de fausse note, pas de contresens. C'est harmonieux, court, très court, ultracourt parfois et toujours avec goût. Parce que du goût elle n'en manque pas. En musique, en cuisine en dessin avec elle tout n'est qu'art. Voilà, c'est ça... Delf est une artiste.
Mais lorsqu'elle est seule devant son miroir, les doigts dans sa chevelure, Delf a le regard qui se voile. Son coeur bat plus fort et son estomac se noue. Pourtant sa main ne tremble pas, le geste est précis. C'est juste qu'elle seule peut faire cela. Elle ne supporterait pas qu'un coiffeur taille et sculpte la
matière comme s'il s'agissait juste "d'arranger" une coiffure. C'est trop grave, c'est trop intime, c'est trop "incrusté" dans son coffret à sentiments. On se ressemble beaucoup pour ça.
http://bizzie.over-blog.com/




Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :