Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Dans la peau

Ariel-Alex_Covo-Purple-04.jpg

Ca peut sembler une folie quand on se met en perspective et qu'on imagine sa vie 30 ans plus tard comme un personnage très connu et très respectable ou comme une mère de famille avec des mouflets plein les bras. Mais quand on a 18 ou 20 ans on croit plutôt qu'il ne nous reste qu'une dizaine d'années à vivre avant de disparaître en pleine jeunesse. Alors on ose les choses parce qu'on se dit qu'il ne faut rien attendre...

Cependant, couper ses cheveux, tenter une couleur improbable, une coiffure excentrique ou se raser la tête n'a rien d'une folie en comparaison de l'engagement ad vitam que l'on prend en inscrivant dans sa peau son état d'âme du moment. Une citation, une devise, un dessin symbolique qui va devenir le "Geminy Cricket" toujours là pour nous rappeler nos promesses faites...

Pourtant il y a quelque chose d'admirable dans cette audace. Outre la tendance qu'auraient certaines jeunes femmes à devenir plus tatouées que les loups de mer et les légionnaires et cette façon de décorer son corps qui confine à l'art tout simplement, c'est l'aspect "irréversible" qui est fascinant. Et le paradoxe dont sont capables certain(e)s, n'hésitant pas à marquer leur peau for ever alors que signer un contrat d'assurance vie les rebutent, ou que l'idée de couper leurs cheveux ( qui repoussent eux ) les révulsent.

Mais j'aime cette audace parce que bien souvent cette littérature dermatologique et ce graphisme indélébile alliés à la force juvénile et à la beauté androgyne, expriment totalement le caractère et demeure à jamais les garants de la jeunesse et de ses révoltes.

 

Photo: Ariel Hauck par Alex Covo

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

bérengère 09/02/2013 10:43

Parfois aussi,des révoltes pas faites "en temps et en heure"..Des choses jamais osées jusqu'alors...Des rebellions étouffées,réprimées,mais jamais bien loin,au fond.. Un pied à jamais resté dans
l'adolescence,et des envies irrepressibles qui surviennent,à un âge ou l'on est sensée être "installée dans la vie".. Une coupe,un tatouage...un tatouage,une coupe..le champ des possibles s'ouvre
alors.
(Mais peut-être qu'une coupe de cheveux touche plus à l'identité,à l'image,qu'un tatouage,qui serait un "plus",ou une affirmation de cette identité,cheveux courts ou longs,d'ailleurs?)..

jeaneg 09/02/2013 14:01



Je crois qu'il n'est jamais trop tard...