Dans la chaleur de l'été

Publié le 27 Juin 2013

Delph

Au delà de la dune de chair dorée, de ton cou, de ta gorge, il y a la forêt brune de tes cheveux bouclés. Tu n'as pas résisté, le désir était trop fort. Alors, comme toujours intime avec toi même, la respiration un peu lourde face à tes miroirs, tu as soulevé tes mèches et sans hésité laissé les lames moissonner ta nuque sur laquelle l'air frais à dévallé, augmentant ton plaisir. Enfin satisfaite, le silence revenu et les boucles inertes chassées, la langueur est venue dans la chaleur de l'après midi et tu t'es abandonnée, caressant voluptueusement la peau presque nue, cette nouvelle frontière tracée dans ta chevelure.

Au troublant plaisir de couper ses cheveux si sévèrement, seule avec toi même et peut être quelques démons autour, tu ajoutes dans la moiteur de la pièce tenue à l'ombre, celui de laisser ton imagination vagabonder pendant que, lascive et sans fausse pudeur, la caresse de cette nuque rasée excite tes sens. 

Tu connais la promesse du soir, il viendra et te découvrira nouvelle. Alors enfin tu pourras jouir de ses caresses, ton plaisir au centuple augmenté par tes fantasmes de l'après midi moite, dans la chaleur de l'été...

 

Photo: Delf G.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :