Contrefaçon

Publié le 6 Août 2011

ANNA PICHLER

Qaund on est enfant, on a des traits d'enfant. Une jupe ou une queue de cheval font de vous une fille, un pantalon et des cheveux courts, un garçon. Personne ne s'en préoccupe vraiment. On imagine l'enfant asexué. 

Plus tard, adulte, d'autres aspects donnent des indications sur le genre. La femme aux hanches larges et à la poitrine généreuse ne trompera personne, même en pantalon, même les cheveux courts. Mais alors quelle est elle, cette fille aux hanches droites dont le corps étroit bouleverse le code? Quel est il ce garçon aux bras fins et aux joues imberbes?

Une sorte d'enfant éternel qui peut jouer, comme avant, une mi-temps dans chaque camp. Androgyne-garçon, androgyne-fille, androgyne tout court. Ses choix sont selon ses goûts et ses plaisirs l'accompagnent. Mais ce n'est pas parce qu'elle s'aime garçon qu'elle goute aux filles. Elle n'est pas dans cette logique là. C'est sa chance...

 

Modèle: Anna Pichler

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article

Mathilde 15/09/2011 16:47


Exactement et d'ailleur j'ai envoyer d'autre photo (:


jeaneg 15/09/2011 16:55



 j'ai bien reçu, merci



Mathilde 15/09/2011 15:53


J'aime beaucoup!


jeaneg 15/09/2011 16:23



Je crois comprendre que cela "te parle" 



lou-ève 08/08/2011 10:28


Quand on a les hanches étroites et une allure androgyne... il nous reste les cheveux longs...


jeaneg 11/08/2011 17:09



Pffft! Quelle mauvaise foi alors.... 



bizzie 07/08/2011 13:26


Et c'est c'qui fait sa beauté.


jeaneg 07/08/2011 13:29



Oui je trouve aussi...