Contre jour

Publié le 20 Avril 2010

4316927182_dec6107d3e_b-copie-1.jpg

 

Juste avant que la main ne se pose sur cette épaule dorée, profiter de l'instant, admirer avant qu'elles ne s'animent ces courbes délicieuses, cette peau de velours si bien harmonisée au tissu moiré de la robe. Le contre jour révèle jusqu'au grain de l'épiderme et le fin duvet qui nait à la base du cou. Ce cou splendide et fragile, prolongé qu'il est par la coupe des cheveux, qui sont ras sur cette nuque sombre qu'on les distingue à peine. Les mèches plus longues prennent les reflets de la lumière et éclaboussent d'ambre la silhouette en ombre chinoise. L'instant est fragile. La surprendre au milieu de la foule, d'une main tendre caresser l'épaule avant de déposer un baiser,là, juste là où les cheveux naissent. Elle va cambrer sa nuque et sourire...

 

Photo: Ulisses Mattos

 

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article

Catharsis 21/04/2010 18:24


Une description véritablement faite de chaleur et de tendresse. Très beau, c'est vraiment très beau (tu viens de rendre mon coeur léger, c'est te dire!)


jeaneg 21/04/2010 19:08



C'est un compliment qui me touche



bizzie 21/04/2010 17:38


C'est vrai qu'elle est toute fine c'te nuque. Délicate.


jeaneg 21/04/2010 19:09



On les aime comme ça, pas vrai?



Pepcile 21/04/2010 08:25


Jeaneg, tu es un amateur de femmes extraordinaire !


jeaneg 21/04/2010 08:32



Merci Pepcile, voilà mon award du jour ...