Comme un lundi

Publié le 14 Juin 2010

4178572182 d38c34310aY a des jours comme ça...Non pas qu'on se lève de mauvaise humeur, mais au fur et à mesure que la journée avance on accumule les petites contrariétés et pour finir on est de mauvais poil.

Entre autre énervement, il y a ici le fait de ne plus pouvoir, depuis un temps certain à présent, illustrer mes propos avec une musique ou une chanson....Ca n'a l'air de rien, mais ça m'embête. Parce que je m'étais habitué à illustrer mon humeur, non plus seulement avec des mots, mais avec des sons aussi. Et là, ben j'ai l'impression d'être handicapé, c'est bête hein?

Je sais ce que vont penser certain(e)s :" Eh bien comme ça tu fais un effort pour écrire, c'est bien, feignant!" C'est un point de vue et ça se défend. N'empêche, je trouvais ça agréable, tout en laissant mon verbe divaguer, d'avoir les oreilles bercées par une mélodie ad hoc.

Alors je me suis mis en quête d'un lecteur, histoire de ne pas me laisser dicter ma conduite. Et là, nouvelle petite contrariété, je me rend compte que si je suis malgré tout à l'aise avec l'outil, mes capacité en informatique touchent rapidement leurs limites. Du coup, je vais attendre les explications que ne manqueront pas de m'apporter celles et ceux qui depuis des lustres bidouillent leur blog comme mon petit neveu son scooter, avec compétence et acharnement.

En vous laissant contempler le profile de Omie

 

Photo: Earl Piggott-Smith

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :