Ciel d'orage

Publié le 7 Février 2012

Amyy.-S.jpg

Ton monde est lisse, calme et raffiné, sans surprise. J'aime t'y retrouver et le parcourir avec toi, voir ton visage étonné, tes beaux yeux verts soulignés par tes courts cheveux noirs. Tu me connais si bien. A chaque retour tu ne manques jamais de les faire couper, conservant ton image immuable. Tu ne poses pas de question, la vie reprend son cours et nous poursuivons là où nous nous sommes quittés. Ta douceur me rassure. Tu paraîs fragile et délicate mais je te sais plus forte. Tu n'imagines pas le monde d'où je reviens mais tu le sais noir et périlleux. Pourtant tu ne montres rien, ni ta peur, ni ton désarroi, quant au loin tu crains que je me perde...

Mon monde est douloureux, sauvage et tourmenté, où tout peut arriver. Et je ne surmonte cette noirceur que parce que je te sais là, jamais très loin dans mon coeur. Tu ne me crois pas et tu souris quand je dis que tu es mon rock, l'île sans laquelle je me noierai, toi si fine, si fragile, si délicate... Et quand avec toi parfois mon regard s'assombrit comme un ciel d'orage, tu sais, sans un mot, chasser la tempête qui gronde dans ma tête où défilent des enfants qui hurlent, des chairs brûlées, des hommes qui pleurent sur des ruines. Sans voir ces horreurs et sans questions tu me secours et emporte mon coeur vers ta lumière, loin de tous ces fracas.

Et nous reprenons le fil de nos jours, dans ce monde raffiné, calme et lisse...

 

 

Photo: Amy Stegman

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :