Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Chienne de vie

tumblr_l0k0ipRAvF1qzh56ro1_1280.jpg

J'avais vraiment passé une nuit de merde. Rien ne s'était déroulé comme prévu. Le plan était pourtant bien ficelé. Mais cinq heures et trois litres de café plus tard, dans cette zone qui avait été industrielle, le poisson ne s'était même pas approché du filet. Au petit jour l'affaire était bâchée et je suis rentré chez moi plutôt amer. Je devais vraiment avoir une sale gueule, parce que même le chat m'a plaqué ce jour là.

Pour chasser les affres de cette affaire qui n'arrivait pas à aboutir, j'ai plongé sous la douche. 

7 heures. Merde, à cette heure ci c'est sûrement pas une bonne nouvelle.... A la porte la fille est appuyée au chambranle, l'air décontractée. "Capitaine Berhaud, Brigade Criminelle, je peux entrer?" En fait c'était pas vraiment une question. 

Pour un privé, recevoir la visite d'un flic à l'aube, c'est jamais bon. Petite compensation, le flic en question faisait se connecter plein de neurones, un peu comme un feu d'artifice de camping, dans ma petite tête. Au lieu de me concentrer, en la regardant passer devant moi et aller s'installer sur mon Chesterfield je me suis dit qu'elle avait une jolie couleur et que sa coupe de cheveux lui allait vraiment bien...

"Qu'est ce qui me vaut le plaisir d'une si charmante visite?" Je savais que je ne devais pas le prendre dans ce sens là, mais je n'ai pas pu m'empêcher... Autant vous dire que cela ne l'a pas déridée d'un pli.

Pendant que je farfouillais autour de la machine à expresso elle m'a sortit son baratin d'une voix grave et tout à fait "officielle"

Oui je connaissais Léontine Piedvache, oui je l'avais rencontrée hier chez elle... Non ce n'est pas moi qui l'ai dessoudée.

Merde! La pauvre vieille... Je l'avais trouvée sympa. Je savais que ce n'était pas la peine de poser les questions d'usage maintenant, qui ou quand comment, sous peine de se prendre un " C'est moi qui pose les questions" dans les dents. Heureusement la flic ne semblait pas me soupçonner plus que ça, elle cherchait simplement à glaner des infos sur son affaire, qui était aussi la mienne et qui pour moi prenait un tour un peu inhabituel.

Mais je ne suis pas du genre à me laisser submerger par les événements et pour l'instant, la seule chose que j'avais en tête c'était cette bouille farcie de tâches de rousseur au milieu desquelles deux prunelles vertes me dévisageaient. Une furieuse envie de l'inviter dans un bon restau et de passer la soirée avec elle me taraudait. Quant à Léontine, paix à son âme, je ne comptais quand même pas livrer tous mes secret à la rouquine, je voulais moi aussi élucider cette affaire. Question de fierté!

 

Photo: L'actrice Julianne Nicholson

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Kristinn 06/02/2013 23:50

Alors? c'est qui qui l'a "déssoudée" Leontine Piedvache ! :D

jeaneg 07/02/2013 00:01



Alors, il semblerait que les soupçons se portent sur le colonel Moutarde dans le salon avec le chandellier...