Chère tête blonde

Publié le 30 Novembre 2011

Ad--Jaime-Rishar-chanel-303125_640_865.jpg

Je ne suis pas sûr d'avoir une véritable préférence pour les petites têtes blondes. Pourtant même si cela est souvent artificiel, cet "éclairage", cette aura provoquée par la blondeur a quand même quelque chose de fascinant. Oui je sais, c'est pas nouveau et j'ai l'air d'enfoncer une porte déjà un peu ouverte, mais en lisant le dernier article de Pooline's world je me rend compte que cette envie, comme celle de se couper les cheveux, est toujours récurrente. Et les seules barrières qui se dressent devant cette image de la blonde aux cheveux courts sont souvent d'ordre psychologique et érigées par celle-là même qui voudrait céder à la tentation. C'est que ce n'est pas anodin tout de même. Bon, cheveux courts, cheveux longs, c'est déjà un grand bouleversement physionomique, on change d'allure, on affirme son caractère, on se révèle...

Mais la blondeur, ça va quand même au delà. Parce que dans l'inconscient collectif, le blond, ça vous place tout de suite dans une autre dimension, bien au dessus, là-haut. Juste pour s'en convaincre, une pub que l'on voit en ce moment. Et là ben, j'crois qu'c'est clair...

Avec le blond, on est dans la douceur, la gentillesse, la bonté. On endosse la costume de l'ange. Et autant on peut être dans la révélation de soi même, dans l'affirmation de son caractère en se coupant les cheveux, autant devenir blonde quand on ne l'est pas nous emmène à l'opposé, dans l'image, l'apparence, l'artifice...

Oui enfin, j'dis ça, j'dis rien. Après tout je ne suis pas psychologue. D'ailleurs pas mal de blondes d'aujourd'hui, de celles qu'on a toujours connues blondes, sont en fait d'anciennes brunes qui finalement, en devenant blondes ont trouvé leur vraie nature...

Modèle: Jaime Rishar

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :