Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

C'est officiel!

Oui c'est officiel, cette fille me rend dingue! Déjà chacune de ses photos m'enthousiasmait, mais alors là c'est le bouquet. Une vidéo. Je l'ai trouvé sur le site de la marque Pennyblack, quelques images tournées cet été en Italie. Et puis surtout un portrait, non seulement visuel, mais aussi, pour ceux/celles qui lisent l'anglais, des mots pour mieux connaître la jeune luxembourgeoise et comprendre qu'il ne sert à rien de lui suggérer les choses parce qu'elle ne veut en faire qu'à sa tête. Et ça lui réussit plutôt. Pratiquement tout le petit monde de la mode la connaît, les blogs les plus réputés ne manquent jamais de lui consacrer un post lorsqu'ils sont de passage à Paris. La voilà it girl. 

Mais surtout il y a cette coupe de cheveux, incomparable, quasi marque déposée. Son visage et ses sourcils soigneusement maquillés ont amenés à nos esprits Audrey Hepburn ou Natalie Portman, mais ses cheveux, tellement belle matière, et la façon dont elle les coupe sont vraiment son emblème. Elle n'est pas préoccupée de se mettre en scène, les autres le font pour elle. Mais depuis cet été et cette lourde mèche, elle est revenu aux fondamentaux, enfin pour elle, la bonne vieille coupe au bol à quoi elle sait donner de l'allure

Tommy-Ton-copie-1.jpgPeter Stigter 

En attendant une nouvelle étape, m'a-t-elle dit...

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

marie24 06/02/2012 16:28

Aimeriez vous , Bernard , les filles qui osent , qui se démarquent et finissent pas ensorceler ? .....pas mal cette jeunesse ...qu'elle ne manque pas le train de la notoriété...il passe si vite
cordialement
Marie de Bergerac

jeaneg 06/02/2012 19:03



Pas tout compris  Qui c'est ce Bernard?



lenny 04/02/2012 11:43

Ah, je vois, tu n'aimes pas Polichinelle! L'épreuve du miroir, c'est terrible. Des fois. Pffff! :-)

Lenny 04/02/2012 11:21

Il peut toujours y avoir des exceptions... Comme la belle faute laissée à le ton "t'auraiT" et non pas "s".
Pour le reste, voici un passage du premier intermède au Malade imaginaire de Molière:

POLICHINELLE
"O amour, amour, amour! Pauvre Polichinelle, quelle diable de fantaisie t'es-tu allé mettre dans la cervelle? A quoi t'amuses-tu, misérable insensé que tu es? Tu quittes le soin de ton négoce, et
tu laisses aller tes affaires à l'abandon; tu ne manges plus, tu ne bois presque plus, tu perds le repos de la nuit; et tout cela, pour qui? Pour une dragonne, franche dragonne; une diablesse qui
te rembarre et se moque de tout ce que tu peux lui dire. Mais il n'y a point à raisonner là-dessus. Tu le veux, amour: il faut être tout comme beaucoup d'autres. Cela n'est pas le mieux du monde à
un homme de mon âge; mais qu'y faire? On n'est pas sage quand on veut; et les vieilles cervelles se démontent comme les jeunes."
En écho...

jeaneg 04/02/2012 11:23



Nanmého! Merci pour la vieille cervelle hein?  



lenny 04/02/2012 10:21

Oui, c'est vrai, j'ai gardé un fragment de déraison "adolescente" mais il est discret, ce d'autant plus que je suis marié et que j'aime celle qui accompagne mon passage en ce monde. Ma folie est
pour elle. Et mes enfants.
Ce que je t'ai écrit était au second degré; l'écriture ne remplace pas la voix, si tu m'avais entendu dire, le ton t'aurais immédiatement renseigné sur la manière d'entendre, justement, le propos.
C'est amusant de te suivre dans cette confession, cette annonce définitive selon laquelle tu es définitivement "dingue" de la miss. Très jolie, incontestablement.
Il est bon parfois de laisser monter la cervelle en ébullition avec le fourneau du cœur. Non?
Et c'est aussi bon de rire. Mais cela tout le monde le sait.

jeaneg 04/02/2012 10:48



En voilà des confidences...


Oui le ton est toujours difficile à donner dans un courrier. Mais venant de toi je devrais être habitué.



Lenny 03/02/2012 22:19

Bon, eh bien si tu en es dingue, tu files à Paris pour la rencontrer. C'est effrayant de simplicité, à s'en faire exploser le cœur de battre avec peur et espérance.L'amour ne rend pas fou, il est
fou.
Comment brûler en vérité sans toucher la flamme? Le papillon sait-il qu'il risque de mourir en approchant de la lumière? Au mieux, il perdra un peu de ses ailes. Quant au pire, pourquoi serait-ce
inévitable?
Alors, tu le prends ton billet de TGV?
Je ne pourrais pas vivre sans oser le faire.Pour l'amour. Fou. Crois-moi.

jeaneg 03/02/2012 22:29



 Ahaha, mais c'est bon de rire parfois... Non mais arrête! D'abord je ne suis pas amoureux. Il y a bien
longtemps que mon esprit refuse ce genre d'état proche de la folie débile. Et puis j'aime déjà deux ou trois amies en ce moment et celle-ci serait je crois une surcharge intellectuelle. 


Ahaha, non mais le coup de l'amoureux transit qui fonce tête baissée dans le TGV en route pour Paris... Sacré Lenny. Tu as du garder ton âme d'adolescent, quel veinard.