C'est elle

Publié le 3 Septembre 2011

vuelotransoceanico.jpg

Des jours et des nuits, sans arrêt. Comme une maladie, il a cette obsession. Petit à petit c'est devenu une évidence. Et même s'il aime tout d'elle, il y a cette image qui revient sans cesse, qui le rend fébrile, nerveux et qui fait battre son coeur. Il ne sait pas mettre un nom là dessus. L'amour c'est infantile, désuet. Si cette femme l'habite c'est qu'elle est une part de lui même. Il a fait l'indifférent mais à présent il sent l'urgence, l'angoisse, la peur. Si jamais il était trop tard, si elle avait renoncé, si un autre la séduisait, si elle partait trop loin, si elle l'oubliait, si...

Trop de temps a passé. Il faut qu'il la retrouve, qu'il la serre dans ses bras, qu'il se noie dans son regard, qu'il empoigne la masse de ses cheveux, qu'il hume l'odeur de sa peau, qu'il caresse sa nuque et qu'enfin ses lèvres dévorent son corps. Et puis la peur qui revient. Trop tard, trop tard. Il faut se battre, il faut lutter pour le plaisir. A présent plus rien ne compte, il doit la rejoindre maintenant, il roulera toute la nuit et à travers cette nuit blanche, éblouit par les phares, il y a le sourire de son regard, la douceur de cette fossette au creux de sa joue, cette petite pointe de ses cheveux qui descent sur sa nuque, ses seins ronds et durs, son corps souple, ses cheveux courts. A l'aube pâle il voit son visage dans le ciel pourpre. Il arrive, il arrive...

La pluie le ralenti, mais son coeur se remet à cogner. Il veut croire que plus rien de mal ne peut arriver, que cette fois il ne fera pas le con, qu'enfin il va être heureux, avec elle, parce qu'il le sait, c'est elle.

 

 

Photo: vuelotransoceanico

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :