Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Bas les masques

Peter-Nientied.jpg

J'ai découvert cette nuit là, à quel point il y avait de la rage dans le coeur de Tao. Elle ne cherchait pas de réconfort ni même de plaisir je crois. Tout a été violent, brutal, instinctif. Elle avait besoin d'exorciser je ne sais quel démon, peut être de transformer cette image de l'homme qui l'avait agressée, blessée physiquement. A peine débarrassés de l'entrave de nos vêtements elle s'est collée à moi, le sexe sur mon visage, donnant des coups avec son bassin, comme pour m'inciter à aller plus vite, plus loin... Elle a joui, plusieurs fois avant de me libérer et de prendre mes lèvres avec sa bouche, comme pour retrouver le goût de sa propre substance. Elle me griffait, me tirait les cheveux, m'incitait à faire pareil. Enfin, gardant toujours l'initiative elle s'est empalée sur moi, imposant un rythme douloureux, brutal, sans tenir compte de mon plaisir...

Je l'ai laissé faire, je ne me suis pas rebellé. Elle avait besoin de cela... La petite Tao débarquée un soir sur mon palier avait disparu à tout jamais. Adieu les mains délicates aux doigts d'adolescente, le corps presque fragile et trop fin. Les muscles avaient charpenté tout ça, avec harmonie et les mains s'étaient durcies à force de frapper les sacs de cuir.

Une fois vaincue, épuisée par ses orgasmes, elle s'est couchée près de moi, allumant une cigarette. Dans un murmure elle s'est excusée. Je n'ai rien dit. Elle m'a parlé de Moïra...

Je crois que cet épisode à Beyrouth lui avait fait comprendre que son désir de vengeance était vain. Qu'elle avait peu de chance de connaitre la vérité et que même si elle la découvrait elle ne pourrait jamais combattre un état, ni même un service entier. Elle s'en tenait donc à faire vivre l'esprit de celle qui restait son amour et son exemple.

Le lendemain, lorsque je me suis réveillé elle était partie et les souvenirs se bousculaient dans mon esprit, retrouvant à travers la jeune Tao tant de choses de la belle Moïra... 

 

Photo: Peter Nientied

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Fabymary POPPINS 09/12/2012 14:57

mais je t'assure que ce n'est pas un manque de lucidité, je lis énormément et puis formation littéraire et je puis t'assurer que ce que tu écris est très bon, de toute façon tu ne risques rien à te
lancer.

Fabymary POPPINS 09/12/2012 13:02

tu as ce talent rare d'arriver en décrivant une scène à faire qu'on la vit, on est transporté dedans, on imagine aisément ce qu'ils ressentent, ce qui les tourmente, tu devrais chercher à te faire
éditer.

Tu as un vrai talent d'écrivain.

jeaneg 09/12/2012 13:44



C'est sympa, ça me fait plaisir, mais il faut rester lucide...


Mais j'en meurs d'envie bien sûr