Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Comme le vent...

Henzelle.jpg

Quelqu'un a dit qu'il l'avait vue dans le sud, un autre se rappelle l'avoir croisée une nuit, place Blanche à Paris. Berlin, Prague, Sacramento... Impossible d'oublier ce regard. Je m'y suis perdu moi aussi, des jours et des nuits... et des jours encore. Mais rien ne l'attache, elle est comme le vent, comme si elle refusait d'accorder le moindre espace à ses sentiments. Parce qu'elle m'aime, elle me la dit, un soir, par inadvertance sans doute. 

Alors depuis c'est comme une légende après laquelle je cours. La blonde aux yeux clairs qui m'a laissé le coeur écorché. Et je cours, je cours le monde à sa poursuite. Parce que même si elle refuse de poser son sac, elle est mon âme soeur, je le sais. Alors je veux être là, près d'elle, la cotoyer jusqu'au moment où, épuisée peut être, elle laissera aller sa tête sur mon épaule et mes doigts caresser ses cheveux d'or... Et le vent s'apaisera et une fois encore je me perdrai dans son regard.

 

Photo: Henna Malik

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :