Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Au moins une fois...

DSC5805-Edit.jpg

C'est presque une évidence, tout ce qui est difficile à expliquer est difficile à comprendre. Mais ce n'est pas pour autant qu'il faut renoncer à ce qu'on a du mal à expliquer aux autres et tant pis s'ils ne comprennent pas toujours...

Une envie, l'idée qui trotte dans la tête depuis longtemps, qu'on essaie d'enfouir dans notre esprit mais qui refait toujours surface de temps en temps. Il pourrait bien y avoir dans ces entêtements là des choses risquées, dangereuses, quelque chose du genre sauter d'un avion en plein vol alors qu'il fonctionne parfaitement ou partir en vacances dans le nord du Mali avec les enfants. Allez expliquer ça à votre tatie Lucette vous... Heureusement bien des envies se présentent sous des formes plus bénignes. Comme celle de raser ses cheveux. Juste histoire de voir la tête qu'on a "en vrai". C'est indolore et éphémère, aucun danger. 

Et pourtant...

Pourtant il faut une bonne dose de courage pour s'affronter soi même d'abord, avant d'affronter les autres, celles et ceux qui ne comprennent pas. Parce que bien sûr, comment leur expliquer qu'on avait "besoin" de le faire, au moins une fois. Ce courage là est presque plus fort que celui qui permet de sauter du haut d'un pont avec les pieds ficelés par un vulgaire élastoc. Quelle folie, quelle audace, quelle détermination pour affirmer sa volonté de le faire. Et puis après il faut se laisser couler, en confiance, laisser les choses se faire, sentir l'appareil vibrer sur sa peau, partout, partout et jusqu'à cet endroit où tout va basculer lorsque, même cette petite mèche insignifiante sur le haut du front va disparaître  et bouleverser totalement notre physionomie. Et si on a fait preuve jusque là d'une volonté de fer, souvent le regard s'embut et l'on sent un peu d'humidité au coin de l'oeil. Mais voilà, c'est fait! Alors les yeux écarquillés ont découvre un nouveau soi même et une main timide vient constater la réalité en passant lentement sur ce gazon dru qui ne cache plus rien de la forme du crâne. Et on ne sait pas, on ne parvient pas à dire encore si c'est bien ou pas, c'est tellement nouveau qu'on cherche d'abord à se reconnaître...

Enfin la satisfaction s'installe, la fierté d'avoir fait une chose presque énorme et vouloir la banaliser et faire juste comme si c'était naturel et normal. Enfin en paix avec son envie, il faut déjà aborder un nouveau front, les autres. Celles et ceux qui ne comprennent pas et qui, sans vraiment y réfléchir, vont dire des mots que ce nouveau soi même, nu et vulnérable comme un animal après sa mue, va recevoir comme autant de blessures... C'est une nouvelle aventure humaine qui commence, soi même, le vrai, l'authentique face à celles et ceux que l'on croyait bien connaître. Et l'on découvre parfois des étroitesses d'esprit que l'on ne soupçonnait pas.... Il faut en profiter, le parcours ne dur pas si longtemps. Dans quelques semaines déjà les effets seront secondaires. 

Mais quelle formidable expérience!

 

Pour Céline

Photo: Martin Kaufmann

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Fabymary POPPINS 24/06/2013 10:15

tu crois mais le texte tu as déjà parlé de ça, le courage.... donc je n'ai pas commenté et sinon à côté de la plaque je suis en effet mais bon ça fait partie de mon charme non?

jeaneg 24/06/2013 10:30



Oui c'est même àça qu'on te reconnait 



Fabymary POPPINS 24/06/2013 08:13

bon je fais que passer car je déteste aussi court et les gouts et les couleurs hein, bon, mais ton texte est parfait

jeaneg 24/06/2013 09:16



Ahaha! Tu es toujours un peu à côté de la plaque toi hein? La question n'est pas de savoir ou de dire si on aime ou si on aime pas...



bizzie 23/06/2013 16:23

Comme c'est bien raconté ! C'est pil poil ça en fait ! ;)

jeaneg 23/06/2013 16:35



Un commentaire d'experte en la matière 



mllelili 23/06/2013 13:44

Oh merci pour l'article, c'est un peu la consécration :)
Peut être un peu d'exagération quand même dans la dose de courage, mais en revanche j'ai bien reconnu ce que j'ai ressenti au moment des dernières mèches qui tombent! Et puis ensuite une espèce
d'euphorie qui dure encore aujourd'hui :)

jeaneg 23/06/2013 13:59



Eh bien merci à toi Mllelili pour cette jolie rencontre