Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Ca se complique

Le concept n'est pas nouveau, d'accord, mais quand ça vous tombe dessus, ça fait mal quand même. Ma Frida la bavaroise m'a laissé entendre avant que nous ne nous quittions la dernière fois qu'elle me considèrait comme un homme "lesbien". Ach so!
Je suis parti sans faire attention à cette révélation, et ce n'est que rendu dans mon chez moi que l'idée est remontée à la surface. Lesbien? Qu'est ce que cela peut vouloir dire? Serais-je une femme? On m'aurait menti?
Sans attendre je me suis plongé dans mon encyclopédie Quillet en douze volumes afin de déchiffrer le premier indice du jeu de piste de Frida Oumpapa.
Et ce que je découvre me stupéfie:



"(...) Le terme français de lesbien [caractérise] complètement un profil sexuel et affectif masculin bien précis.(...)

Le profil lesbien comporte tout un ensemble de traits caractéristiques toujours associés et interdépendants:
- Image de la femme vécue comme complice, égale et active, féminisme,
- Antijalousie, générosité naturelle et altruisme,
- Pratiques amoureuses lesbiennes (complicité amoureuse totale, recherche et réalisation des désirs de l'autre et de son plaisir, don réciproque et double découverte, amour-communication/échange),
- Amitié amoureuse qui ne dissocie pas la communication culturelle et affective de la tendresse physique: donc rejet du dualisme judéo- chrétien,
- Attirance d'abord pour la personnalité et donc vécu sensuel d'anatomies non dissociées de toute la personne et non systématiquement conformes aux canons officiels,
- Et donc comme chez nombre de féministes, rejet fréquent des accessoires
« féminins » associés au modèle machiste de la femme qu'on consomme dans un emballage de luxe ritualisé,
- Tendresse et grande sensibilité physique et morale souvent fragilisante,
- Refus des valeurs et attitudes de rivalité/domination,
- Et culture de l'amitié totale, généreuse.

 

Mieux encore, ce comportement serait à l'antipode même du macho:

 

Il s'agit en fait de l'existence intégrée dans un individu de sexe masculin et hétérosexuel d'un ensemble de valeurs féminines qui le conduisent à avoir aux femmes, bien qu'homme, une relation analogue à celle des lesbiennes.

 

Et de poursuivre:

 

On définit habituellement les caractéristiques machistes inscrites dans la personnalité, la conscience et la sensibilité sexuelle par un ensemble de valeurs intériorisées :
1 - Les hommes et les femmes sont fondamentalement différents en tout (différentialisme),
2 - Il est avilissant pour un homme d'effectuer des tâches jugées
« féminines »,
3 - L'homme ne doit pas être sensible ni vulnérable,
4 - L'homme doit rivaliser avec les autres afin de tenter de les dominer,
5 - La rudesse, la brutalité sont des valeurs nobles,
6 - La mission de l'homme est de gagner la vie de sa famille, de la nourrir,
7 - La compagnie des hommes est seule valable, la compagnie des femmes ne peut être que sexuelle,
8 - La sexualité est pouvoir et plaisir : domination des femmes et rivalité avec les autres hommes,
9 - L'homme doit savoir tuer ou risquer d'être tué sous peine de lâcheté.

Le profil lesbien se définit ainsi en totale opposition aux valeurs machistes.(...)
[Il] ne
« prend » pas une femme, une amie qui se « donnerait » ou lui « accorderait ses faveurs » (...). [Il] aime et ne consomme pas l'autre. Il aime une autre égale, semblable et différente, il l'aime heureuse, dans SES désirs, même pour d'autres. (...)"

 

Alléluhia! J'ai vraiment le sentiment d'une avancée importante dans ma quête du "moi même" Parce que finalement tout ce que j'ai lu me plait et j'aime croire que cela me correspond. Ah bien sur, comme chaque médaille il y a un revers. En admettant cette théorie et en me l'accaparent je me coupe de toute les femmes qui n'aiment que les machos, les vrais les purs les durs ceux pour qui une ne femme n'est vraiment femme que si elle porte les cheveux longs et des bas résilles. Certes...Il faut savoir choisir son camp.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Source: Gérard VERROUST - Université Paris VIII
Colloque International De Nice "Paul Éluard a cent ans"
Nice, 22-23-24 janvier 1996)

 



Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Etibelle 02/09/2014 12:30

Et bien voilà un second site ou l'on aborde ce sujet
Pour ma part, je ne suis pas passé par la case psy, juste une longue introspection et internet, m'ont fait découvrir ce genre d'un genre nouveau. Je m'y suis reconnu aussitôt, et le fait d'être dans une case, même si je suis anti case, et bien cela fait du bien quand même. On sait que d'autres vivent la même chose, et surtout à la lecture des forums sur le sujet, que des femmes semblent connaitre cela, et le vive bien avec leur chér(e?) et tendre.

jeaneg 02/09/2014 12:43

Quel est donc "l'autre site" où l'on aborde ce sujet?

Claire 13/06/2012 23:48

Je ne connaissais pas ce concept avant, du moins je ne savais qu'il avait un nom ^^
Et je dois dire que les hommes comme ça me plaisent bien plus que les machos !

jeaneg 13/06/2012 23:58



Ca me rassure...  Non pas que tu aimes les hommes comme ça, mais de réaliser que je suis totalement dans ce
concept là.



Kitty 05/01/2010 11:28


Tiens, je reconnais beaucoup mon homme dans cette description :-) C'est terrible... ^^

Une chose qui m'a marquée, c'est que mon ex, un bon macho avec qui ça n'a pas duré bien longtemps d'ailleurs (guerre et amour à la fois!), et bien celui-ci m'avait connu avec ma lourde tignasse
noire, lisse, taillée en V et très longue, jusqu'au dos, le stéréotype même de la femme asiatique élégante et douce visuellement parlant... Et il en était vraiment fan et pour rien au monde, il
m'aurait vu avec des cheveux courts...!!

Puis un jour, je l'ai quitté.

Et plus tard, j'ai croisé le chemin d'un mister qui est devenu le mien. :-)

Lui, qui m'avait aussi connue avec mes cheveux très longs, le jour où j'ai fait couper mes cheveux très courts sur un coup de tête (je ressentais ça comme un besoin maladif presque mais après une
période de doute, je me suis lancée en courant!! x)

... Et bien, il était très surpris de retrouver une femme à la coupe garçonne mais...
Je me rappellerai à quel point il souriait, les yeux tout brillants!! Après un p'tit temps d'adaptation (rapide quand même), Il m'a dit qu'il aimait beaucoup, et que ça m'allait bien mieux ainsi..
^^

Peut-être aussi parce que je me sens plus à l'aise ainsi et qu'il le ressentait. Il faut dire que j'ai du tempérament et que j'aime me sentir libre de mes gestes, sans contrainte...

Et pareil, il adore pouvoir accéder à la nuque... lol

Kitty


jeaneg 05/01/2010 12:36


Ahaaaa on en apprend des choses...Asiatique donc Kitty? Et cheveux courts depuis peu?
En tout cas je sens en te lisant que c'est davantage toi!


Lenny 06/10/2009 17:19


Eh bien je suis intéressé par cette théorie, elle me va plutôt bien. C'est sympathique de transmettre une clé donnée par une psy qui m'a l'air fine dans son analyse. Pour le reste... Mais je
respecte le "reste", n'est-ce pas?...
N'être pas macho mais assumer une masculinité plus complexe que celle standardisée par la culture dite virile. Cette dernière est aussi suspecte: on est viril, dominateur, par peur des femmes. Et
on refoule ainsi sa propre féminité.Dualisme réducteur et malheureusement destructeur, aussi. Mais ce qui est moins clair, c'est l'articulation entre cette théorie et l'addiction aux cheveux très
courts chez nos amies. C'est à creuser ça: cette altérité admise mais en même temps la recherche du même chez l'autre.Le même et l'autre: là aussi le dualisme doit, me semble-t-il être dépassé.
C'est sans doute cela l'aspect positif de la passion et de l'addiction que nous partageons: c'est un révélateur de sens profond à donner à notre relation avec nous-mêmes et avec l'autre, justement!


razémylady 05/10/2009 18:53


Voilà, tu es servi, mais quelle idée d'aller voir une psy, teutonne de surcroit ...
ach, kolossale finesse ;-)


jeaneg 05/10/2009 19:32