La cata!

Publié le 29 Septembre 2009

Profitant lâchement de l'épidémie rampante qui rode autour de nous, mon psy en a profité pour me lâcher ( lâchement ) et du coup, le voilà qui me "cède" à une collègue, comme on refile une bagnole d'occasion à un concessionnaire. Comment dire...Je me sens comme naufragé. Comment peut-on reprendre des mois, voir des année d'analyse aussi légèrement?
C'est que j'y met tout mon coeur moi. Il y va de ma santé, de ma survie même. Et puis comment aborder ce nouveau paramètre? Comment pourrai-je me livrer aussi aisément à une femme?.
A moins que... A moins que la belle soit jeune et jolie, et bien coiffée? Fort improbable...
D'un autre côté, son point de vue tout féminin pourrait bien donner une autre dimension à mes élucubrations. De la concentration, c'est ça qu'il me faut... Ne pas me laisser distraire. Aller droit au but.
De toute façon, le vieux  ne m'a jamais vraiment posé les bonnes questions. Après tout, je ne perd peut être pas au change. Parce que des questions, il y en a!
Est ce qu'il faut plonger dans l'enfance pour trouver la racine de cette passion?
Est ce que ma mère y est pour quelque chose?
Est ce que je coupais les cheveux de la Barbie de ma soeur?
Est ce que j'avais peur d'aller chez le coiffeur moi même?
Est ce que j'aime les films avec des gladiateurs?


Bon assez!  Je parie sur une blonde aux yeux bleus...

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0
Commenter cet article

Haruka 14/01/2012 23:42

Ha,ha les films de gladiateurs! Il doute de sa virilité?Moi je les aime bien en tout cas ^^

jeaneg 15/01/2012 01:54



 C'est inspiré d'une réplique du film "Y a-t-il un pilote dans l'avion"



Lenny 30/09/2009 13:04


Je te souhaite de gagner ton pari!

Vraiment.

Quant aux questions,à l'introspection et aux rêves, j'ai assez creusé. Je constate que c'est ainsi.Ainsi. Et sans méchanceté ou volonté de forcer qui que ce soit."Ainsi" doit être accepté comme
énigme de l'ego.Ce n'est pas la plus profonde mais elle est posée, là. Et c'est l'autre qui la fait se dévoiler.La femme que nous aimons comme telle mais dont nous aimons l'image aux cheveux
courts, très courts. Image rêvée ou réalisée, c'est un peu cela qui trouble la quiétude que l'on cherche toujours. Puissante image en tout cas. Doit-on s'arrêter sur elle? Non, je ne pense pas, il
y a beaucoup plus profond encore. Une vieille histoire d'image, d'avant le temps...


jeaneg 30/09/2009 13:36


Oui c'est très vrai ce que tu dit Lenny.
Disons que cette introspection est plutôt un jeu pour moi.
Mais je sais aussi que tous n'ont pas acquis cette sérénité...
Merci d'être fidèle.