Le cri de la soie

Publié le 28 Septembre 2009


Devant sa glace elle a le regard concentré. Elle glisse les lames d'acier à travers les boucles blondes et retient presque son souffle alors que se doigts se serrent. Dans ce silence, le crissement délicat lui donne la chair de poule. Une mèche, puis deux, roulent sur sa poitrine, frôlant sa peau. Les lames plongent à nouveau, le cheveux soyeux crépite et dans un claquement l'acier se referme. Elle reprend sa respiration, tourne la tête, s'inspecte, se trouve belle. Elle coupe et coupe encore. Elle couperait davantage si elle osait. Mais non. Les épaules couvertes de sa blondeur, elle repose les ciseaux comme un peintre son pinceau de martre, sa toile achevée.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :