Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Accro à l'héroïne

Les héroïnes me fascinent. Parce qu'elles sont femmes, avec une foi hors du commun, en elle même avant tout, et puis peut être en d'autres, et parce que cette détermination les affranchi des conventions. La féminité ne se discute pas pour elles, il faut aller de l'avant, atteindre le but. Garçons manqués? Pas le moins du monde. Authentiques simplement.





Amélia Earhart en est une. Belle, délicieusement déterminée, jamais rassasiée.  Tellement loin du "paraitre" et pourtant si séduisante.
Conquérante d'elle même, elle a parcouru sa vie comme un météore, n'atteignant sans doute pas 40 ans.
On la déclara morte officiellement 2 ans après sa disparition, là bas dans le Pacifique.
link

































Hillary Swank l'incarne au cinéma, dernère en date d'une longue liste d'actrices. L'occasion pour moi de retrouver cette belle actrice avec une jolie coupe...


Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Richard St-Laurent 11/03/2011 15:37


Je sais personne ne connais Raoul Jourdain en Europe, ni ailleurs dans le monde, très peu le connaissent ici au Québec, mais pour ceux qui ont volé sur des Beavers et des Otters, Raoul on s’en
souvient, on le porte avec nous.

La renommée n’enveloppe qu’une petite partie de l’humanité et qui se souvient de ces hommes de terrains, de ces mécaniciens, des ces aides, qui ont fait la renommée de l’Aéropostal et qui ont
permis à des êtres comme Mermoz, Saint-Exupéry et Guillaumet de devenir des personnages publiques ? Et les autres pilotes, ceux dont on ne connaît ni les noms, ni les exploits, qui dans la longue
cohortes de l’humanité n’ont jamais eu aucune reconnaissance, ne valaient-ils pas moins que ceux qui ont leurs noms inscrits dans les dictionnaires ?

Richard St-Laurent


jeaneg 11/03/2011 16:41



Pour avoir été pilote de Beaver ou de Otter, il ne fut donc pas un pionnier de l'aviation, enfin j'imagine. La renomée est quelque chose de bien subjectif finalement. On peut être une idole dans
son coin sans pour autant être connu de son voisin...



Richard St-Laurent 11/03/2011 01:02


Que dire ?

Rebelle, brouillon, fonceuse, intempestive, impatiente, ce qu’il fallait sans doute pour faire le tour du monde en Lockheed. Un personnage tout à fait fascinant, hors de l’ordinaire, qui n’avait
rien à faire avec le paraître. Un regard qui se perd au loin, parce que tout est en avant. La substance avant tout, la force de l’âme avant celle du cœur, une humanité qui débordait, un goût jamais
assouvi pour le dépassement. Une grande dame toute simple qui ne voulait pas en montrer à personne. Sans doute un brin de retenue, une ferveur qui n’en imposait pas. Parler D’Amelia Earhart, c’est
parler franc. Elle était de ceux et celles qui ne reviennent pas comme Mermoz, Saint-Exupéry, ou Raoul Jourdain, de ceux et celles qui donnent, sans rien attendre en retour. Cela me fait toujours
plaisir de voir une photo d’elle…question de se sentir très proche. Ce regard, pour ceux qui en auront peut-être la chance et l’esprit, vous pourrez peut-être le retrouver au environ de l’île
Howland si loin là-bas dans le Pacifique.

Richard St-Laurent


jeaneg 11/03/2011 07:57



Moi aussi j'ai lu sa biographie par Bernard Marck. Par contre, je crains que la renommée de Raoul Jourdain n'ait pas traversé l'Atlantique...