Swing

Publié le 14 Septembre 2009


En dehors du plaisir que j'ai d'écouter ces chansons très "jazzy", un peu surannées, (mais peut on être démodé quand on est devenu classique?) J'ai un réel plaisir à voir Corinne Drewery et son compère comme figés dans les années 50.
Une beauté indissociable de cette coupe au carré si nette. L'une ne pourrait aller sans l'autre...



Je vous laisse déguster....



Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article