Petite madeleine

Publié le 6 Septembre 2009

Ces choses là, ça vous prend de bonne heure. Je me rappelle dans mes premières années de collège, avoir été amoureux d'une fille, une jolie blonde aux cheveux raides, la coupe au carré, bon chic, bon genre, agrémentée par de petites pinces qui écartaient ses mèches et dégageaient son visage.
Elle avait cette espèce d'habitude de suçotter le bout de ses cheveux de temps en temps.
Un matin, Chantal nous est apparue dans toute sa blondeur mais avec 5 bons cm de cheveux en moins, son carré ne dépassant plus qu'à peine le lobe de l'oreille.
La prof de maths n'a pas manqué cette occasion de faire remarquer que, ainsi, elle ne pourrait plus, enfin, passer son temps à tripoter ses cheveux et les porter à sa bouche. Eclats de rire de la classe, vous savez comme les enfants sont cruels. Chantal ne s'est pas démontée, explicant que sa mère avait eu la main un peu lourde, puisque c'était elle l'auteur de cette coupe plutôt austère.
Pour moi c'était un regain d'émotion. L'enthousiasme de la mère m'offrait la vue d'une nuque si fine et délicate que je lui en serait éternellement reconnaissant...

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article