Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Affranchies

Rigueur et certitudes

5 Décembre 2014 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Humeurs

Rigueur et certitudes

Je ne sais pas ce que les autres imaginent, j'en ai une petite idée tout de même, mais je préfère garder mes certitudes. Sans doute les femmes en uniforme me séduisent elles parce qu'elles endossent un rôle généralement masculin et qu'en le faisant elles expriment une volonté de ne pas se laisser exclure, démontrant que rien ne doit leur être étranger. Mais surtout parce qu'elles le font sans chercher à dénaturer la fonction, sans chercher à "adoucir" un métier d'armes, violent, qui peut vous entraîner jusqu'à la mort. Défendre et protéger amène souvent à se battre...

Cette femme là n'a pas les cheveux courts pour "effacer" sa féminité, la féminité ne se mesure pas à la longueur des cheveux, c'est juste qu'elle a le sens pratique, que son rôle n'a pas réellement de genre, qu'il requiert simplement de l'abégation, du courage, de la volonté... l'esprit de sacrifice, le sens du devoir, le respect de principes et de valeurs qui l'attache à son pays, gardienne de la liberté de chacun des membres de sa communauté et que pour tout cela elle n'a pas besoin des appâts d'une bimbo de téléréalité.

Photo: Paolo Verzone - Exposition "Cadets" - Hôtel national des Invalides, du 8 décembre 2014 au 24 janvier 2015

Lire la suite

Merci à toutes, sauf...

3 Décembre 2014 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Humeurs

Merci à toutes, sauf...

Je peux dire que j'ai de la veine, si si. Depuis que j'écris ce blog, j'en ai fait des rencontres et des belles!

Des personnes magnifiques, chaleureuses, triomphantes, d'autres plus réservées, délicates et subtiles.

Des photographes de talent et des modèles pleines d'audace. Des "madametoulemonde" et de moins inconnues. Des " à peine jeune femme" et d'autres comptant davantage de printemps, des tomboys à l'aise dans leur baggy et de belles androgynes stylées...

Toutes m'ont émerveillé et m'ont séduit avec leur histoire, leurs mots pour dire les maux, leur enthousiasme, leur force et leur fragilité souvent bien camouflée et surtout leur gentillesse dont je me suis nourri.

Grâce à toutes celles là, je peux oublier les autres, celles qui m'ont affecté par leur mépris ou leur condescendance, celles qui promettent puis se renient, celles qui sont venues puis ont disparues, effaçant toutes traces de cette compromission, comme un acte honteux, celles qui ne sont intéressées que par elle même, celles qui sont prêtes à manifester pour un arbre qu'on pourrait abattre et qui rêvent d'un monde meilleur mais qui sont incapables de la gentillesse du quotidien et puis celles qui ont reçu un boitier à Noël et qui depuis s'imaginent photographe et chipottent l'utilisation qu'on pourrait faire de leurs chefs-d'oeuvre...

Pourtant il faut que je leur rende hommage aussi finalement, puisque tout cela ne donne que davantage de valeur aux autres.

Alors...

Merci à toutes et de tout mon coeur!

Photo: Camille Albane

Lire la suite

Gémeaux

2 Décembre 2014 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Tendresses

Gémeaux

Il y a forcément de toi en ELLES. Il y a du IL, il y a du ELLE.

ELLES sont identiques et pourtant différentes et uniques.

Androgynes merveilleuses comme des Dioscures féminins d'une nouvelle mythologie, les voici dépouillées des artifices du genre, le front dégagé et la nuque rasée, le corps à peine voilé...

Elles sont fille/garçon, pile et face, jumelles de tout, du bien comme du moins bon et libre de choisir Juliette ou Roméo, car ELLES sont idéales.

ELLES sont l'évidence, délicate et rugueuse, alliance de grâce féminine et d'âpreté masculine, pourtant douce, ELLES ne sont fragiles qu'à l'intérieur et le reste, depuis longtemps est rompu aux sempiternels combats qu'il faut mener pour échapper au monde des mortelles.

Il y a forcément de toi en ELLES...

Photo: Christophe Panepinto

Facebook

Lire la suite

Ô Captain, my Captain!

1 Décembre 2014 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Tendresses

Ô Captain, my Captain!

Elle est d'une armée sans nom, soldat perdue d'une révolution oubliée.

Elle a trouvé dans cette grande malle un uniforme sans âge, une vareuse aux boutons de cuivre et aux galons dorés. Pour jouer elle l'a enfilé sur sa peau nue et s'est plantée devant le long miroir au tain piqué.

L'image était saisissante et romanesque. Les épaulettes en fil d'or avaient du mal à tenir leur place sur sa carrure un peu frêle, mais sa mine grave et ses cheveux ras assuraient une allure guerrière. Quelques bijoux hétéroclites lui donnaient un air baroque et sauvage...

Elle prenait la pose devant la psyché poussiéreuse et en écho se retrouvait face aux plaines sans fin, balayées par le khamsin brûlant, tournait sur elle même faisant virvoleter les pans de la redingote et apparaissait cette fois sur la passerelle d'un galion, à l'ancre dans une baie mystérieuse ceinturée de cocotiers. Encore un tour et la voici au coeur de l'Armée des Indes, dans une parade bruyante et colorée où le pas lent des pachydermes rythment la cadence...

Et puis elle s'affale sur le grand fauteuil d'osier, caresse sa tête tondue dans un geste familier et rassurant, se pelotonne dans l'épaisse vareuse et s'endort sur ces rêves d'aventure.

Photo: Harper Smith

Modèle: Cuba Scott

Lire la suite
<< < 1 2 3