Publié le 5 Décembre 2011

tumblr_lpekq3STo71qec4oho1_1280.jpg

Une semaine s'était écoulée depuis ma dernière consultation en urgence et les choses ne s'arrangeaient vraiment pas. J'aurais du nager dans le bonheur pourtant à partager ma vie avec Laora qui chaque jour davantage se révélait atteinte par une dilection voir un véritable fétichisme pour les cheveux. Elle ne parvenait pas à se résoudre à les laisser pousser de nouveau pour les avoir longs et opulents comme avant et ne pouvait résister plus d'un mois sans aller chez le coiffeur. Frida n'était jamais très loin et elle ne manquait aucune occasion de mettre un peu d'huile sur le feu de l'italienne. Elle avait elle aussi abandonné depuis longtemps ses nattes de bavaroise, mais juste parce qu'elle considérait que cela lui donnait davantage de crédibilité auprès de ses clients. 

Cette fois, dans le cabinet feutré, allongé sur le chesterfield sans âge, Frida avait décidé de ne plus me laisser à la dérive avec ma perte de libido.

Ma Psy " - Verme lez yeux liebe. Che fais de ragonder une zène à laguelle che benze zoufent quand che zuis afec la biémondaize. Zela se basse tans un hôbidal ou une brizon, ou encore une benzion te cheune filles...

Moi - Tu me fais peur Frid'. Où tu m'emmènes là?

Ma Psy - Relax... Laize moi ragonter. Et là, tans zet enfironnement bludot auzdère, on me téshapille et une ponne zoeur ou une quartienne me raze la dête et aussi la jatte.. Et en faizant zela elle me garesse et me fait chouir... Et en même demps che penze à Laora... A qui che ferai zupir le même zors

Moi - Pffffiuuu! j'avoue que ça va loin... Ca donnerait presque envie...

Ma Psy - Che fois bien! " Dit-elle en ouvrant ma braguette pour masser ma virilité qui semblait vouloir se manifester.

Moi " - Mais tu sais ce qui me marque le plus dans ta scène? C'est d'imaginer ta chatte tondue... 

Ma Psy - Allons pon! Mais z'est frai alors? Du es fraiment quéri?                            

 

 

Photo: Steven Meisel

Models: Sasha Pivarova et Amanda Moore

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost0

Publié le 4 Décembre 2011

marta bevacqua

Elle paraissait en prise directe avec le bon dieu, la blondeur sans doute, translucide, presque blanc... Et puis cette allure de petit mec, ce Levi's ajusté et ce cuir râpé... A travers les mèches claires le regard était bleu marine et ça seulement aurait suffit à vous damner. Pour de bon. Tout le monde, ou n'importe qui, se serait méfié devant cet ange. Mais n'importe qui et tout le monde avait envie de s'en rapprocher, de l'aborder, lui sourire en retour et espérer une bonne fortune... Elle n'était pourtant pas farouche. C'est juste qu'elle avait conscience de son pouvoir et qu'elle n'avait plus de scrupules à en user. Viale di Trastevere on la voyait le soir, pas loin de la gare. Elle accompagnait volontiers les soldats en permission qui lui offraient un verre et la salle de bistrot s'illuminait quand elle éclatait de rire au milieu des garçons. Pour quelques billets elle faisait l'amour mais c'est plus tard dans la nuit qu'elle gagnait véritablement sa vie. Sur le cuir fauve des limousines, avec quelques gros adipeux en costumes croisés. Parfois elle échouait dans les beaux quartiers, qu'elle quittait au petit matin, dansant sur le trottoir luisant et taquinant les éboueurs aux sifflets lubriques. C'est sa vie, pas pire ni plus triste qu'une autre... Elle sourit, ébouriffe sa tignasse et shoote une canette écrasée...

 

Photo: Marta Bevacqua

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost0

Publié le 2 Décembre 2011

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Divers & variés

Repost0