Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Aveux

Pam coiffée par Aurore Malet

Pam coiffée par Aurore Malet

Comment faire comprendre cela, alors que notre monde s'enfonce doucement dans les conformismes qui ont eu raison de bien des libertés de pensée, depuis si longtemps, alors que les règles, énoncées ou pas sont de plus en plus nombreuses, où il ne faudrait aimer que ce qui est "aimable" et être convaincu que les voix du plus grand nombre sont l'unique voie à suivre, comment avouer enfin être ému autant que fasciné par cette image d'une nuque aux cheveux rasés, harmonieusement taillés et dégradés pour donner l'illusion d'une toison naturellement courte. Cette nuque, comme d'autres, qu'elle soient d'un imberbe ou d'une jolie femme, a ce pouvoir d'échauffer mon esprit, je l'avoue, débarrassé de la peur d'être montré du doigt et soupçonné d'on ne sait plus quelle perversité, un truc bizarre en tout cas, que les autres n'ont pas. Pourtant nous sommes légions, mais reclus.es, éparpillé.e.s et pour la plupart silencieux, aimant pour les un.e.s le contact des doigts à travers ces cheveux ras, sur cette peau nue, la douceur de ce qui est tondu, pour les autres la vision seule de ces tendons saillants, de ce sillon creusé dévoilés par la fourrure minutieusement rasée, pour d'autre encore le plaisir d'être soi même l'artisan, l'exécuteur.e, celui ou celle qui laisse glisser l'impitoyable tondeuse à travers les cheveux soyeux, excitant exercice parfois réclamé par un.e autre tout aussi nourri.e de ces même émotions, mais semble un instant soumis.e au coiffeur-bourreau...

La tâche est impossible je le crains et je ne prêcherai ici que les convaincu.e.s... et après tout, qu'est-ce que cela change? 

Méli Rezeg

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :