Quand c'est l'heure...

Publié le 24 Août 2019

Beli et Lara

Beli et Lara

Il y a sur ce blog une atmosphère particulière en ce moment. Une odeur de fin de règne. Peut être avais-je été trop habitué aux éloges et à la complicité? Voilà que ces jours-ci on me conteste, on me remet en question, on me critique... Je ne parle pas des viragos que j'évoque dans l'article précédent. Elles méritent à peine les pixels que je leur ai consacré. Non je parle cette fois de lectrices plutôt "acquises" à ma cause, de celles qui viennent là régulièrement, un peu dans l'ombre, discrètement, pour lire et contempler. Et puis à force de lire et de contempler et de ne pas être totalement satisfaites, l'une d'elle finalement m'interpelle...

C'est sous forme d'un commentaire et ça commence comme ça:

LLIl n y a pas que les femmes aimant les femmes qui portent les cheveux courts ! Vos photos ne représentent qu elles. Je les reconnais puisque ce sont des copines. Elles sont où celles qui sont un peu plus féminines. L androgynie au féminin est pas mal aussi !

Ce à quoi je réponds volontiers en acquiescent, au moins sur la première affirmation. La seconde me semble plus contestable. Dire que mes photos ne représentent que "les femmes aimant les femmes" est tout à fait arbitraire, personne ne leur ayant demandé leur orientation sexuelle pour apparaitre sur ces pages. Bref! Je me contente d'un like et de répondre que c'est vrai! ( qu'il n'y a pas que les femmes aimant les femmes qui ont les cheveux courts )

Mais la réplique semble un peu agacée:

LLAlors pourquoi ne les voit on pas sur votre blog !?

Du coup, le dialogue prend une autre tournure. Imaginant que cette personne s'est contentée, comme beaucoup, de feuilleter les dernières pages parues, je l'invite à explorer davantage les quelques 2753 articles édités, affirmant que le choix des photos ne se fait que sur les critères de qualité et d'esthétique. Et là, enfin, mon interlocutrice lâche sa tirade contestataire:

LLJe ne parle pas d orientation sexuelle, je parle de la féminité des femmes aux cheveux courts qui n a pas été représentée depuis au moins 2014 sur votre blog. Pourquoi ? Elle est là ma question. J ai 54 ans. Je suis coiffeuse pro. Rock n roll et glamour. Adorant les hommes mais l image que vous renvoyez des femmes aux cheveux courts n a vraiment rien d agréable aux yeux des hommes. Bref, le mieux est d en rester là mais je ne dirais plus grand chose de bien à votre propos !

Alors bien sûr quand on me dit qu'on a plus rien de bien à dire à mon sujet, ça me peine. Et puis en relisant, je me dis que c'est un peu exagéré. D'abord je sens qu'on fait là allusion à une forme de féminité. L'androgyne "féminine", les femmes aux cheveux courts "féminines"... Qu'est-ce que cela veut dire? L'androgyne par essence n'est ni féminine ni masculine et la féminité des femmes aux cheveux courts ne s'exprime pas dans leur coupe, on est bien d'accord. La féminité est un état intrinsèque, une femme l'est ou ne l'est pas et la longueur de ses cheveux ne change rien à l'affaire. Puis arrive le coup de grâce, l'estocade. L'image que ce blog renverrait des femmes aux cheveux courts, n'aurait rien "d'agréable aux yeux des hommes"? Vraiment? Réellement? Je lis bien là? C 'est dire que sur 10 ans d'existence de ce blog, durant 5 ans il aurait véhiculé une image des femmes qui ne plairait pas aux hommes? Du coup je ne sais plus trop de quelle moitié il s'agit, vu que mon propos n'a jamais été de parler de femmes " agréables aux regards des hommes ", mais plutôt agréables à leurs propres yeux.

Mais je fais peut être l'âne pour avoir du son... En réalité j'ai bien compris que si LL insiste tant sur le fait qu'elle "adore" les hommes, c'est parce qu'elle me reproche de ne montrer ou de ne parler QUE de femmes qui aiment les femmes comme elle dit. Et c'est vrai, depuis que j'écris ici j'ai rencontré en vrai, beaucoup d'homosexuelles et quelques une d'entres elles sont devenues des amies. J'ai exploré l'univers LGBTQI+, connu des personnes trans tout au long de leur transition, été invité par des collectifs "féministes", participé à des soirées, discuté. Je me suis fait montrer du doigt aussi, insulté simplement parce que je n'étais pas de la famille et que certaines me considèrent comme un privilégié... mais au final, si ce n'est qu'une toute petite partie de ce blog , j'avoue que j'ai pu me laisser dériver. Cela ne se produira plus. Je l'affirme solennellement, j'en ai fini avec la communauté LGBT et le bilan que je peux en tirer... je le garde pour moi. Quant à vous, mes amies, je vous embrasse affectueusement.

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :