Under quoi?

Publié le 2 Juin 2019

Under quoi?

C'est curieux cette aisance que l'on a aujourd'hui à renommer tout ce qui existe depuis déjà des lustres. Et les choses s'aggravent semble-t-il depuis que les femmes aux cheveux courts s'approprient avec talent des styles originellement masculins. Souvent la bagarre se situe entre les termes français et anglo-saxons. Si l'on parle de "fade" qui est un mot général signifiant "fondu" et qui se décline en "skin fade", "low fade", "high fade" pour déterminer si ce dégradé fondu se fait juste aux contours ou bien plus haut sur les côtés, on aurait très bien pu garder l'expression française qui est "dégradé", le fondu étant la manière plus ou moins habile de "fondre" la jonction entre le très court et la partie plus longue, rendant harmonieuse transition entre rasé et de plus en plus long. Eh bien non! On a décidé d'appeler ça " un dégradé américain" (sic)... 

Bon tout le monde suit?

Un autre style plus courant encore est identifié comme "undercut", un terme des plus vagues qu'on pourrait traduire par "coupé en dessous". Bon ok, dit comme ça, ça fait pas rêver. Or si l'on a pas trouvé de terme pour traduire correctement, undercut est entré dans le vocabulaire mais bizarrement cela ne signifie pas la même chose pour une femme que pour un homme. En effet, longtemps, au féminin undercut signifiait ça:

C'est à dire un petit plaisir que certaines s'offraient en faisant tondre leurs cheveux sur la nuque ou à peine autour des oreilles et qui restait camouflé sous les cheveux longs tant qu'ils n'étaient pas relevés et attachés.

Mais ça, c'était avant!

Parce que depuis longtemps les femmes aux cheveux courts ont décidé que ce qui allait bien aux hommes leur allait bien à elles aussi. Alors cette undercut que les hommes portent, peut être sans le savoir, depuis les années 30, façon Peaky blinder ou Hitler jungend et qui persiste au long

des décennies comme une tendance permanente, ne s'appelle "undercut" que depuis peu, sans qu'on ai jamais réfléchi à lui trouver un autre nom que "coupe de collégien" ( college contour ) ou classic contour. 

Bref!

Tout ça pour dire que l'undercut d'aujourd'hui finirait presque par être plus féminine que masculine. Une sorte d'apothéose pour celles qui n'ont jamais eu peur d'être "moins féminine" parce qu'elle adopte un style que certain ne veulent que masculin. CQFD

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :