Réservé

Publié le 1 Mars 2019

Photo: Inna @inna_roo_

Photo: Inna @inna_roo_

Est-ce qu'on a jamais vu un salon de coiffure refuser un homme? On peut se poser la question. Evidemment, de nos jour, il n'existe plus de salon exclusivement "pour dames". Tous sont "mixte". Est-ce que cela voudrait dire que la résurgence des salons "pour hommes" est un sursaut de masculinité maltraitée, une revanche en quelque sorte sur une société qui voudrait accorder plus d'importance aux femmes? Allez savoir...

Toujours est-il qu'on a jamais vu un homme se faire refouler d'un salon sous prétexte qu'il est un homme et que le salon voudrait se réserver une clientèle exclusivement féminine. Ça n'existe pas! Et on ne peut pas en dire autant d'une situation inverse. Les exemples ne manquent pas et presque toutes les femmes aux cheveux courts seraient capables d'en citer un.  

Evidemment toutes ne sont pas exposées à ce genre de discrimination. Cela ne concerne qu'une partie d'entre elles qui ont l'habitude des cheveux très courts, un style qui entre parfaitement dans le domaine de compétence d'un coiffeur pour hommes. Celles dont la coupe réclame un entretien mensuel, celles qui se moquent un peu du café Clooney, des magazines et du soin à l'huile de jojoba, celles qui aiment venir, faire couper leurs cheveux et repartir en 1/4 d'heure ou 20mn chrono sans se sentir obligées de faire la conversation, celles qui ne recherchent que l'expertise d'un dégradé, fait aux ciseaux ou à la tondeuse et le juste prix de cette compétence.

Eh bien celles là sont en butte à un ostracisme de barbiers hipsters qui refusent catégoriquement de voir sur leur fauteuil une femme qui aurait malgré tout la nuque aussi pâle que leur dernier client à peine talqué. Mais! Que ceux-là veuillent à tout crin réserver leur espace à l'Homme dans toute sa masculinité, soit. Mais alors pourquoi y employer des coiffeuses? Hein, vous la voyez là, l'incohérence...? 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :