Et si....?

Publié le 26 Février 2019

Nathalie Ritzema

Nathalie Ritzema

Tous les rêveurs font ça. Tous les rêveurs, ou tous les génies, parfois ce sont les mêmes. Une seule incantation et vous voilà à la poursuite d'une idée, qui si vous n'y faites pas trop gaffe, vous embarque dans un monde meilleur.

Et si...?

Et si on supprimait le genre? Plus de masculin ni de féminin, juste de l'humain, aucune différenciation entre homme et femme sinon le sexe. Humm? Bon alors oui, certaines vont me dirent: " ben attend Einstein, ça fait un moment qu'on est dessus déjà, on t'a pas attendu". Certes... Enfin, certaines jouent de l'ambiguïté d'un corps et d'un esprit plus fluide que les autres, nageant souvent à contre courant et perçues comme des anomalies. Non! Imaginons qu'universellement le genre soit aboli et toute tentative d'hégémonie d'un sexe sur l'autre fermement réprimé. Du coup, forcément on parvient tout de suite à plus d'égalité. Mais une égalité de ouf! Un truc encore jamais vu, même pas au jardin d'Eden où on a fait croire à Adam qu'il était créé par Dieu alors qu'Eve se contentait d'être née d'une de ses côtelettes. 

Et mine de rien, ça ferait un paquet de questions existentielles qui passeraient de facto à la trappe. Imagine! Le désir et l'attirance ne seraient guidés que par l'intelligence et l'esthétique. Rien que ça... ça ouvre des perspectives abyssales. Et question fringues ou coupe de cheveux, pareil. Plus de plus-values sur le sexe, de taxe rose. Les mecs qui portent des robes, comme Billy Porter ( à la cérémonie des Oscars ) en paient le prix, parce que c'est plus de boulot, de tissu, de temps... Les femmes qui se coupent les cheveux à la tondeuse et qui n'y passent qu'un quart d'heure deux fois par mois, ne paient pas plus que le prix du savoir faire de leur coiffeur et le temps qu'il leur consacre. Et on ne se pose plus de questions pour savoir si c'est normal ou pas. C'est ainsi!

Sans compter que, comme ce serait presque la norme, plus personne ne ferait ch... les androgynes ou simplement les femmes aux cheveux courts dans la rue ou aux repas de famille à propos de leur allure. On pourrait même dire que cette abolition du genre sauverait certainement la planète...

Ça m'fait rêver...   

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :