Cinq sens

Publié le 25 Janvier 2019

Photo: Beli Klein

Photo: Beli Klein

Il y a, dans la tiédeur de l'intime, certaines choses qui, plus que d'autres, vous bouleversent si vous prenez le temps d'y poser votre regard. Un regard caressant, pour le plaisir visuel, un regard enveloppant, chaleureux, amoureux... Puis, sans résister davantage, le toucher s'allie à la vue pour intensifier l'émotion. C'est un besoin humain, irrésistible, que de porter les doigts sur un fruit convoité. Et la main toute entière caresse la peau soyeuse, enveloppe le cou et glisse d'un doigt ou deux, sur les cervicales de la nuque creusée. L'oreille tendue, entre le souffle chaud et les battements de cœur, lui parvient ce crissement étrange quant à l'orée de la chevelure, la caresse se fait sur le chaume tondu des cheveux ras. La pulpe des doigts alors s'excite et le bruit s'amplifie au rythme de la caresse comme une vague légère qui lèche le sable...

Les corps se soudent et d'aussi près le parfum se mêle à l'odeur de la peau, envahie les sinus et enivre l'esprit. Une effluve agréable, familière et rassurante qui invite un baiser. Mais les lèvres ne suffisent pas, c'est la bouche toute entière qui dévore la nuque, lèche le sillon jusqu'à la naissance des cheveux, mord le tendon et relâche sa prise, pour se régaler de l'onde frissonnante qui les parcourt.

Le temps s'arrête... Chaque sens rassasié, prêt enfin à jouir.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :