Globe-trotter, un portrait de Serena

Publié le 13 Décembre 2018

Globe-trotter, un portrait de Serena

Ça fait longtemps qu'elle a la bougeotte. Petite, elle passait ses vacances d'été dans le sud de l'Espagne, ou en Corse ou bien en Grande Bretagne, partout où elle a des attaches familiales. Au collège puis au lycée, elle choisit différentes matières en fonction des voyages proposés: le latin pour partir en Italie, l'anglais pour l'Angleterre et l'Ecosse, une section américaine pour voir les Etats Unis... Il en faudrait moins pour chopper le virus et depuis Serena trotte à travers le globe.

Globe-trotter, un portrait de SerenaGlobe-trotter, un portrait de Serena

Elle est devenue femme aux cheveux courts quand elle avait 15 ans. Cet été là, à Valencia en Espagne, elle pousse la porte du barbier en bas de chez sa tante et sans trembler demande que l'on coupe ses cheveux bien courts. Ses parents ne la découvriront ainsi qu'à la fin des vacances. Comme tout semble bien planifié, cela tombe dans cette transition entre collège et lycée, où elle ne connait personne...

Comme beaucoup de jeunes femmes qui aiment bien avoir les cheveux courts et bien taillés, elle va tenter de convaincre plusieurs salon pour hommes à Bordeaux, de lui couper les cheveux au tarif masculin. En vain. Elle retrouve fréquemment son barbier de Valencia et puis un jour, en voyage en Thaïlande, elle s'arrête devant la boutique d'un coiffeur pour homme. Elle reste un instant à observer son travail et puis... prenant son courage à deux mains, elle entre et demande si elle peut attendre son tour. 

L'expérience est concluante et depuis ce jour, elle garde toujours un œil attentif sur les boutiques de barber dans les pays qu'elle visite. Ainsi, c'est le plus souvent son emploi du temps qui l'empêche de s'arrêter à chaque fois pour une coupe "locale".

Vous l'avez compris, il FALLAIT que Serena devienne LA grande reporter de LFACC, rédac' chef de la rubrique "Over the world" pour faire découvrir au gré de ses destinations, les barbershops qui n'ont pas peur des femmes aux cheveux courts. Comme elle l'a fait récemment au cours de son périple entre Singapour et Taïwan, profitant de sa dernière soirée à Taïpé, pour un coup de tondeuse avant de rentrer en France... Mais c'est elle qui le racontera.

Stay tuned folks

Globe-trotter, un portrait de SerenaGlobe-trotter, un portrait de SerenaGlobe-trotter, un portrait de Serena

Serena sur Instagram: @deambulateur

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Portrait

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :