Tu te sens comment?

Publié le 23 Novembre 2018

Jérôme K Photographe

Parfois elle se sent "il" et d'autres fois elle est "elle". Ce n'est pas vraiment une humeur, mais plutôt un tourment. Pourtant elle ne résiste pas au mélange des genres, elle aime l'un et l'autre. Elle aime la dentelle et la lingerie délicate qui met en valeur son corps généreux. Elle aime le regard du photographe sur ses épaules nues et ses seins. Elle aime se sentir désirée...

Il faut s'aimer soi même pour sentir ce désir chez les autres et il faut aimer le "il" et le "elle". L'ignorant.e dira que ce sont les cheveux courts qui font le genre masculin. Il y a tant d'ignorant.e.s... Un vêtement fera le genre, un maquillage, un accessoire, un uniforme, mais ses cheveux courts, sa nuque presque rasée, ses oreilles dégagées, c'est son corps. Est-ce qu'on dirait que ses seins la font féminine? Ils pourraient être minuscules, elle n'en serait que plus androgyne. Lorsque le "il" pousse en elle, c'est l'absence de maquillage qui le rend visible. Il suffit d'un rouge sur les lèvres pour que la femme prenne le dessus. 

Sous l'œil du photographe, ce corps presque nu ne montre rien d'autre qu'une féminité inventée, différente... guérie de son tourment.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :