Folles soirées

Publié le 26 Octobre 2018

Folles soirées

On peut penser ce qu'on veut, mais inviter celles qui apprécient ce blog dans un bar de la ville où une amie DJ vous mixe la meilleure musique toute la soirée, pendant que Régine "the barber queen" et son compère jouent de la tondeuse sur les plus audacieuses qui s'installent à tour de rôle sur un fauteuil de barbier d'un autre âge, est une idée de génie!

De plus, on a vraiment le sentiment de faire œuvre militante, quand on sait à quel point le clivage Homme - Femme est inégalitaire dans la grande majorité des salons de coiffure. Comment accepter qu'une femme aux cheveux courts soit obligée de payer parfois le double du prix d'une coupe H, simplement parce qu'elle est une femme? Insensé.

Laurine et Joana coiffées par Hugo et photographiées par Alexa Dyune Bond Laurine et Joana coiffées par Hugo et photographiées par Alexa Dyune Bond
Laurine et Joana coiffées par Hugo et photographiées par Alexa Dyune Bond Laurine et Joana coiffées par Hugo et photographiées par Alexa Dyune Bond

Laurine et Joana coiffées par Hugo et photographiées par Alexa Dyune Bond

Oh évidemment, pas question de revendiquer être à l'origine du concept. Bien des événements, convention de tatoueurs, rassemblement de bikers, soirées queer... ont déjà eu la bonne idée d'installer un fauteuil de coiffeur dans un coin et faire des coupes "de caractère" à leurs adeptes. Les Femmes Aux Cheveux Courts va plus loin! Les soirées sont organisées autour de ce fameux fauteuil. C'est le sujet principal, parce que toutes celles qui viennent là, veulent célébrer avec nous la nature non-binaire d'une coupe de cheveux, sans aucune considération de genre, de sexe, de nature ou de sexualité. Et pour accompagner cela, rien de plus sympa qu'une paire de platines où Sin'Dee, l'une d'entre elles, mixe une musique qui fait bouger pendant que le personnel du bar La Fabrik, le plus friendly qui soit, vous sert une bonne bière de derrière les fagots.

Illustration by Ben

Illustration by Ben

Et puis bien décidé à chasser toute ambiguïté, dorénavant ces soirées s'appelleront Ma Mère Va Me Tuer inspiré du fameux logo de notre barber queen Régine. Ma mère va me tuer, comme ce que disent celles qui sortent de chez le coiffeur la première fois qu'elle se font couper les cheveux aussi courts que ce qu'elles veulent. Avouez! Tout le monde l'a dit.

N'hésitez plus, réservez vos weekend à Montpellier.

Ma Mère Va Me Tuer à La Fabrik, rue Boussairolles, Montpellier

1er décembre 2018

9 mars 2019

15 juin 2019

14 septembre 2019

14 décembre 2019

Les événements seront en ligne sur Facebook

Rédigé par jeaneg

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :