Piller n'est pas jouer

Publié le 25 Août 2018

Photo: Lise @latetehorsdeleau

Photo: Lise @latetehorsdeleau

Il y a fort fort longtemps, quand j'ai commencé à écrire sur ces pages, il m'est arrivé, pour illustrer une histoire, d'aller chercher sur l'Internet des images dont j'ai toujours cherché à connaitre l'auteur ou l'origine. Et si par malchance je ne trouvais pas qui avait pris la photo ou qui était le modèle qui y figurait, il y avait toujours une bonne âme pour me souffler, une fois l'article paru, que cette photo appartenait à untel et me sermonner sur le droit des auteurs à être respectés pour leur travail. La leçon a été bien apprise.

Aujourd'hui les réseaux sociaux ont accélérés bien des choses et beaucoup de gens s'imaginent, à tort ou à raison, que tout ce qui est publié, est "livré" tel quel au monde entier et que tout un chacun peu librement s'en emparer.

Loin de moi l'idée de donner des leçons à mon tour ou de jouer au chevalier blanc, mais...

Je sais comme ça peut être désagréable de voir sa photo récupérée par un.e inconnu.e et affichée sur un Tumblr, un Pinterest ou un Instagram dont la ligne éditoriale est plus ou moins floue ou carrément tordue, compilée dans une collection dont le "pilleur" laisse croire qu'il est le propriétaire exclusif.

Alors bien sûr, on se dit qu'en publiant son image sur un réseau, on prend ce risque là. Mais ce n'est pas une raison pour ne rien dire et laisser faire. Parce que finalement, les réseaux sociaux ne fonctionnent pas en sens unique. C'est un moyen de communiquer et c'est toujours plus sympa de demander la bénédiction de l'authentique propriétaire d'une photo avant de la re-publier à son tour, sans oublier de citer son nom ou son compte. Une façon de lui rendre hommage...

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :