Quelques photos - Un portrait de Michelle

Publié le 29 Juin 2018

Photo: ©jeaneg

Photo: ©jeaneg

Des fois je me prend pour un photographe. J'emmène mon modèle boire un verre, partager un repas, en ville, dans un endroit sympa. On discute, on se raconte... De temps en temps l'appareil déclenche. Des fois je dirige un peu, comme ci, ou comme ça, non! Ne souris pas, regarde plutôt par là, tout ça... Mais j'ai l'impression que l'essentiel n'est pas là.

Michelle est un joli modèle. On s'est donné rendez vous parce que la veille elle est allé chez son coiffeur, un "rebeu" du côté de la gare. Elle a jamais eu les cheveux aussi courts. Elle adore, moi aussi. Ce qui m'intéresse c'est son visage, sa tête, son intérieur qui se conjugue avec cette coupe de cheveux qui la rend différente. Elle est grande, mince. Elle fait du sport, ça se voit. J'écoute sa voix grave. Son coiffeur la drague, ce con. Peut être qu'elle n'ira plus le voir, il est trop "lourd" finalement. Pourtant c'est bien pratique, pas cher et efficace. Si elle pouvait elle irait les faire raser chaque semaine, mais elle est raisonnable... Enfin...

Elle aime bien passer la main sur sa nuque, aujourd'hui encore les cheveux rasés râpent un peu la pulpe des doigts. Dans une semaine ce sera différent, plus doux, plus souple.

Photos: ©jeanegPhotos: ©jeanegPhotos: ©jeaneg

Photos: ©jeaneg

©jeaneg

On parle de son prénom, un peu suranné. Aujourd'hui elle l'aime bien ce prénom, une phonétique sans genre, c'est cool.

Avec elle pas d'artifices, pas de fioritures, une chaine discrète, une bague en or qui l'est toute autant. Une montre de "runner" et sur ses longs bras, l'encre du tatouage rappelle ce que nous devrions tous garder à l'esprit. "Rappelle toi que tu vas mourir" Memento mori, comme ces généraux romains entrant victorieux dans Rome à qui un esclave, à son oreille, soufflait ces mots... Il y a de ce sang là en elle.

Elle passe une main dans ses cheveux. Son sourire creuse deux fossettes au bas de ses joues. Elle parle de sa famille, de ses envies, de sa vie.

De dos à présent, pour voir cette nuque encore un peu blanche, fraîchement rasée par le double zéro de la tondeuse. Stylée, une coupe pour l'été brûlant du Sud. Nature...

Photo:©jeaneg

Photo:©jeaneg

Instagram @majest-crea

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Portrait

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :