Lysa

Publié le 8 Juin 2018

Photo: Lysa Damon

Photo: Lysa Damon

On peut être androgyne, cultiver le non-genre, revendiquer une certaine élégance dans le style, s'aimer girlie tout autant que tomboy, mais toujours dans le bon goût ( oui oh! les goûts et les couleurs hein? ) ... avec la manière et malgré tout avoir du mal à "claquer" 30 ou 35 € mensuel chez le coiffeur. Seulement, au bout d'un moment, le "do it yourself" ou les bonnes copines avec leurs ciseaux mal aiguisés, ça va bien! 

Sans le sou peut être, mais pas sans ressource. Et quand on est une femme aux cheveux courts, entendez par là qu'on adore cette petite tête, le style que ça donne, l'allure que ça confère et qu'on a pas envie d'y renoncer pour des raisons bassement pécuniaires et bien on prend son courage à deux mains et on fait comme Lysa, on entre dans ce salon rebeu du centre ville, dans le 93 et on se fait une belle coupe pour 9€. Et de temps en temps... ça fait du bien!

Rien à demander, pas de chichi, on s'installe dans le fauteuil et on attend que ça se passe. En général 1/4 d'heure après on a les oreilles et la nuque bien dégagées, un fade d'enfer et le reste correctement coupé et désépaissi. What else?

Androgyne:1 - La crise:0

Bravo et merci Lysa

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :