Je suis comme je suis

Publié le 9 Mai 2018

Photo: Grant Norton

Photo: Grant Norton

Je sais qu'il y a mille questions qui surgissent dans vos têtes, je sais que vous tous brûlez de les poser. Je sais bien. Pourtant imaginez un instant qu'une personne que vous ne connaissez pas viennent vers vous, en vrai ou à travers n'importe quel média et vous interpelle sur votre manière d'être, de vous habiller, de vous coiffer...? Dit comme ça, ça semble incongru. Je sais. Mais pourquoi, depuis qu'elle a coupé ses cheveux, chacun trouve le courage, l'audace ou l'insolence, de donner son opinion, souvent de manière irraisonnée, confondant ses propres goûts avec son opinion. Sans aucune nuance les plus bêtes viennent dire que "c'est moche" au lieu de dire que cela ne leur plait pas, comme s'il fallait absolument leur plaire...

Pourquoi, dans cet élan faut-il que certain.e.s se laissent aller à toucher, à passer une main sur ce crâne tondu ou caresser cette nuque rasée, sans même avoir été convié.e.s. Est-ce que couper ses cheveux offre cette possibilité soudaine de s'approprier une personne?

Enfin, il ne faut pas non plus être catégorique et intransigeant. Cette nouvelle coupe réclame parfois une appréciation, un clin d'œil, un regard bienveillant, juste pour se rassurer, se conforter dans son choix... Des fois.

Pourtant il y en a qui s'obstinent à être négatifs et péremptoires, qui déclarent, qui décrètent, qui dictent, "fais pas ci, fais pas ça, fais comme ci et fais comme ça", des qui "savent" ce qui est bien et ce qui ne l'est pas. C'est leur façon d'exister. Conformes et gardien.ne.s des règles non-dites qui pèsent sur toutes depuis que le monde est monde.

Du coup, couper ses cheveux plus court ou d'une manière plus radicale, se soustraire aux canons du désir universel devient une transgression alors qu'il ne s'agit que de plaisir et d'accomplissement.

Etonnant non?

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs, #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :