Tout le monde le sait

Publié le 24 Avril 2018

Florine Biehlmann

Certain.e.s se plaisent à croire que les cheveux courts seraient une sorte de renoncement, un "jet de l'éponge" sur le ring de la séduction, un façon explicite d'annoncer la couleur... D'autres s'imaginent qu'il ne s'agit que de sens pratique, de commodité d'entretien, de "refoulement" au second plan de cet élément de personnalité...

Soyons honnête, des exemples existent, qui viennent corroborer ces allégations. La révoltée de la Vie avec sa boule à zéro "de dépit", la ménagère de plus de cinquante ans, mère et parfois grand mère qui ne songe plus à séduire, même pas elle même et toutes celles pour qui le coiffeur est une corvée... c'est vrai.

Pourtant la plus grande majorité sait qu'au contraire, avoir les cheveux courts requiert un entretien constant, qu'ils sont un élément de séduction et d'expression de la personnalité de très haut niveau, qu'ils dénotent un caractère sophistiqué, une recherche de l'estime personnelle qui sont des facteurs d'épanouissement et que le qualificatif "pratique" ne se conjugue pas avec celui de "commode".

Et puis toute généralité est injuste, parce qu'il y a des "révoltées de la vie" qui attachent beaucoup de soins à leur boule à zéro et des ménagères qui sont ravies de pouvoir "enfin" s'occuper d'elles et couper leurs cheveux comme ça leur plait. L'essentiel est d'avoir du style, mais ça... tout le monde le sait.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :