Mais qui c'est cette fille?

Publié le 6 Avril 2018

Photo: Josemi The Barber

Photo: Josemi The Barber

De loin on reconnait sa fausse blondeur qui parfois se laisse envahir par les racines plus sombres de sa couleur naturelle. Elle descend la rue en roulant un peu des épaules, mais tu ne peux pas la confondre, quoi qu'elle fasse il y a toujours ce petit quelque chose qui trahi son genre, un soupçon de rondeur, une souplesse étrange.

Les mauvais esprits lui feront croire qu'ils voient un garçon, à cause de sa coupe de cheveux. C'est vrai, quelle idée elle a aussi? Rien... elle aime ça, voilà tout. Et puis on peut bien la prendre pour qui on veut, elle s'en moque. Elle est tellement bien dans sa peau de fille qui ne ressemble pas aux filles. Pas de robe, de chichis et de ruban, ça non! C'est sa façon à elle d'avancer à travers ce monde d'hommes et ça lui va. Elle n'a pas besoin d'être désirée pour survivre, pas besoin de séduire pour exister.

La blondeur c'est un peu une excentricité, une envie de briller. Des fois elle est toute blonde, comme une fille du Nord, comme une viking, ça excite son âme de guerrière, pas bagarreuse, mais sans peur. Mais elle adore tellement les couper très court que le fauve ne résiste pas et des contours, rasés jusqu'à la peau, la teinte se fond en une ombre estompée jusqu'à la blondeur qui persiste. Ainsi de jours en jour, semaine après semaine, comme une pierre d'opale, les tons clairs se dégradent, les nuances se mêlent...

Elle est la fille blonde malgré tout, celle qu'on reconnait à sa fausse blondeur et sa nuque rasée, qui ne veut pas être quelqu'un autre que celle qu'elle est, juste à sa manière.

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses, #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :