Le pire et le meilleur

Publié le 14 Avril 2018

Photo: Justin Dillaha

Photo: Justin Dillaha

Lassées des salons mixtes ou féminins où les tarifs femmes sont toujours 10 ou 15€ plus chers que les tarifs hommes, énervées par les coiffeuses qui cherchent toujours à "féminiser" une coupe de cheveux qu'elles veulent résolument sans genre, toutes celles qui n'ont pas d'affinité particulière avec leur coiffeur, ou que leurs déplacements amènent fréquemment de villes en villes, sont toujours à la recherche DU coiffeur qui pour un prix raisonnable saura tailler leurs cheveux aussi courts qu'elles le souhaitent et sans état d'âme.

C'est ainsi que certaines en viennent à lorgner du côté des salons pour hommes, estimant que leur coupe de cheveux, toujours très courte, mérite un entretien mensuel à un prix raisonnable. Et là, bien sûr, les choses ne sont pas si simples. Premier obstacle, et pas le moindre, bon nombre de ces salons pour hommes, surfant sur la tendance "old school" des salons de barbiers, se réservent une clientèle exclusivement masculine pour conserver une image 100% testostérone. Si malgré cela notre femme aux cheveux courts parvient à se faire accepter dans cette antre masculine, il faut bien avouer que c'est hautement intimidant si on a le caractère un peu timide. 

Parfois, il arrive qu'en désespoir de cause, notre femme aux cheveux courts envisage l'idée d'une coupe, pour pas cher, dans ce salon maghrébin du quartier. 10€ la coupe, forcément, c'est un argument de poids. A condition d'être une inconditionnelle du skinfade, aimer la nuque et le tour d'oreille bien "blanchis" et de renoncer à une quelconque sophistication. Le "rebeu" est expert en fade ( qu'il a souvent appris sur le tas )... mais ne sait faire que ça. Alors oui, c'est pas cher, mais il faut vaincre sa timidité, ( parce que là aussi, le regard des autres clients peut être "pesant" ) et ne pas espérer de fantaisie.

Alors sincèrement, j'ai envie de dire que la vie des femmes aux cheveux courts serait bien plus simple si les coiffeurs considéraient la longueur de la coupe plutôt que le genre de leurs client.e.s.

Force et courage

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :